BFM Business

"Frénésie alimentaire" au Royaume-Uni pour le dernier jour de l'opération "restaurant remboursé"

64 millions de repas ont bénéficié de l'offre de remboursement par l'Etat.

64 millions de repas ont bénéficié de l'offre de remboursement par l'Etat. - AFP

Grosse affluence dans les restaurants britanniques pour l'opération "Eat in to help out" qui consiste à se faire payer par l'Etat la moitié de sa note de restaurant. Au total, 64 millions de repas ont partiellement été remboursés.

Des files d'attente jusqu'à trois heures devant les restaurants, des clients commandant de nombreux plats pour un même repas... Les Britanniques ont plébiscité l'opération "Eat Out To Help Out" qui s'achève ce lundi au Royaume-Uni. Lancée début août, elle consistait à se faire payer par l'Etat la moitié de sa note de restaurant dans la limite de 10 livres (11 euros) et ce, du lundi au mercredi, soit les jours les moins fréquentés pour les restaurateurs.

Un gros coup de pouce pour un des secteurs les plus touchés par la crise sanitaire. Si son concepteur, le ministre britannique des Finances Rishi Sunak a exclu de prolonger l'opération au-delà du 31 août, il s'est felicité de son succès. Plus de 64 millions de repas ont été partiellement remboursés par l'Etat britannique durant ce mois d'août.

La fréquentation des restaurants a bondi de près de 27% en août sur les jours concernés par rapport à l'année dernière. Et même si la fréquentation a baissé les autres jours de semaine, le bilan est de l'opération semble globalement positif.

Des chasseurs de bonnes affaires pour les derniers jours de l'opération

Et la cadence s'est accélérée les derniers jours d'août, comme l'a constaté le quotidien britannique Dailymail.

"Les chasseurs de bonnes affaires ont plaisanté en disant que c'était le "jour de la frénésie alimentaire" et qu'ils essayaient de "manger autant que possible" dans une course finale pour tirer le meilleur parti du programme populaire, baptisé "Rishi's Dishes", écrit le quotidien.

Et si le gouvernement met fin au programme, l'opération pourrait bien être prolongée dans certains restaurants. Ainsi, la chaîne de pubs britanniques JD Wetherspoon a annoncé qu'elle proposait des réductions de prix de 41% sur son offre de restauration jusqu'au 11 novembre.

"Notre offre signifie qu'un hamburger de bœuf classique dans nos pubs sera encore plus avantageux que chez McDonald's, indique Tim Martin, le patron de l'enseigne qui possède 900 pubs au Royaume-Uni. Le programme du gouvernement "Eat In to Help Out" a été extrêmement populaire auprès de nos clients et a grandement stimulé l'industrie".

Frédéric Bianchi
https://twitter.com/FredericBianchi Frédéric Bianchi Journaliste BFM Éco