BFM Business

Fonds de solidarité: Le Maire annonce le doublement du plafond à 200.000 euros, notamment pour les restaurants

Jusqu'à présent, les entreprises fermées administrativement ou très affectées par la crise pouvaient prétendre à une aide comprise entre 15 et 20% du chiffre d'affaires réalisé en décembre 2019 et dans la limite de 100.000 euros par mois. Ce plafond est désormais porté à 200.000 euros.

Les restaurateurs ont obtenu gain de cause. En déplacement ce samedi à Reims avec le Premier ministre Jean Castex, le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, a annoncé que le plafond de l'aide dédiée aux entreprises toujours fermées en raison du confinement serait porté à 200.000 euros par mois, contre 100.000 euros jusqu'à présent, dans le cadre du fonds de solidarité.

"Nous avons décidé ce matin, avec le Premier ministre, que le plafond sur les 20% du chiffre d'affaires, que nous avions envisagé de fixer à 100.000 euros, serait fixé à 200.000 euros", a expliqué le locataire de Bercy, qui entend ainsi aider davantage d'entreprises.

Cela concerne notamment les restaurateurs, qui réclamaient le relèvement du plafond, mais également toutes les autres entreprises fermées administrativement. Concrètement, ces dernières pourront à partir du 1er décembre bénéficier d'une indemnisation à hauteur de 20% du chiffre d'affaires de décembre 2019, dans la limite, donc, de 200.000 euros. Ils pourront en revanche conserver l'aide de 10.000 euros du fonds de solidarité si celle-ci est plus avantageuse. Les secteurs les plus affectés par la crise mais toujours ouverts (hôtellerie, évènementiel...) sont également éligibles au dispositif avec une aide minimale représentant 15% de leur chiffre d'affaires si ce dernier a subi une baisse d'au moins 50%.

"Ceux qui étaient laissés sur le côté, ce sont les plus grands restaurants, ceux qui ont trois ou quatre restaurants, ce sont les hôtels avec beaucoup de salariés. Eux ont droit à cette nouvelle modalité du fonds de solidarité (...) sans aucune limite de salariés. Vous pouvez avoir 200, 300, 400 ou 1000 salariés, vous êtes éligible à ce fonds de solidarité avec un pourcentage du chiffre d'affaires et un plafond d'indemnisation qui a été porté à 200.000 euros par mois", a expliqué Bruno Le Maire.

Les restaurateurs "accompagnés jusqu'au 20 janvier"

Invité de BFMTV ce samedi matin, le porte-parole du collectif "Restons ouverts" a qualifié cette annonce de "bonne nouvelle". "Pour le mois de décembre et janvier, on est conforme à la promesse du président de la République du 'quoi qu'il en coûte'. Reste juste une variable, ce sont les congés payés. Mais je suis convaincu que la ministre du Travail Elisabeth Borne va, la semaine prochaine, envoyer un signal positif", a dit Stephane Manigold.

De son côté, le Premier ministre Jean Castex, qui est allé à la rencontre des commerçants ce samedi, a promis aux restaurateurs "de les accompagner (...) jusqu'à la nouvelle phase" du déconfinement, à savoir jusqu'au 20 janvier.

Paul Louis