BFM Business

Pourquoi ma communication n’intéresse personne ?

-

- - -

Le but d’une bonne rédaction, c’est avant tout d’attirer son lecteur, de lui donner envie de découvrir votre histoire et celle de votre entreprise.

Comme nous l’avons vu ces deux dernières semaines, le Story Telling est l’une des méthodes les plus efficaces aujourd’hui pour faire naitre l’envie chez votre lecteur d’en découvrir davantage sur votre aventure professionnelle.

Voyons maintenant comment parvenir jusqu’à l’étape suivante !

Cette étape, sur les réseaux sociaux comme lors d’une prise de parole en public, inquiète de nombreuses personnes, car il n’est pas aisé de la mettre en place. Il s’agit de l’interaction. Comment générer de l’interaction ? Comment intéresser son public au point de lui donner envie de réagir, de donner son avis et d’entamer la discussion avec vous ?

Intertitre : L’émotion, il n’y a que ça de vrai !

Vous vous en doutez, cette interaction est essentielle car elle permet dans un premier temps de mesurer l’engagement d’une communauté auprès d’une marque, de créer de la proximité avec son audience, et elle permet surtout de prendre la température grâce au regard extérieur des interlocuteurs qui interagissent avec vos contenus… ce qui offre la possibilité, si cela est nécessaire, de peaufiner ses axes de communication pour corriger le tir.

Chez Arnaud & Alexis, nous faisons se rejoindre intimement Story Telling et interaction. Un point de relais qui est rendu possible par l’émotion. Plus vous vous livrerez personnellement, et livrerez personnellement les coulisses de votre entreprise, plus vos lecteurs auront envie d’interagir avec vous, car ils se sentiront proches de vous.

A l’instar d’un contenu polémique, qui amènera lui aussi une réaction de la part du lectorat, partager le quotidien de sa société abolit la distance préalable à toute communication. Le lecteur ne vous connait pas, il reste en retrait. Il faut donc lui donner la possibilité de vous connaitre, pour qu’il ose interagir, et surtout qu’il souhaite le faire.

Intertitre : Suggérer l’échange, un moyen de lancer la machine !

Les premières interactions sont les plus difficiles à faire surgir, car elles sont justement les premières… Pour ce faire, il est conseillé d’ouvrir le contenu sur un échange potentiel, en posant des questions par exemple, et une fois encore en variant les sujets abordés.

En respectant votre ligne éditoriale et les différents choix de contenus que vous souhaitez mettre en avant, vous toucherez un lectorat diverse qui maximisera de votre côté les chances d’interactions.

Une fois que les premiers échanges sont engagés… c’est gagné ! 

Arnaud BOVIERE