BFM Business

Personnaliser sa communication, la clé du succès ?

-

- - -

Comme nous l’avons vu la semaine dernière, le Story Telling se décompose en plusieurs outils qui, chacun à leur façon, sont essentiels pour mettre en place une rédaction efficace et communicative.

Après nous être attardés sur l’impact que peut générer la mise en scène d’un propos et d’une histoire, il est temps de nous intéresser à un autre sujet bien particulier du Story Telling… la personnalisation de la rédaction !

Lecteur, qui es-tu ?

Ce sujet suppose en amont de faire un travail essentiel et salutaire… bien connaître son lectorat et ses cibles ! Nous l’avons évoqué lors des articles précédents, la communication n’est pas la même lorsqu’elle est portée par une start-up, une PME ou un grand groupe, mais pourtant les ressorts de l’écriture sont similaires ! Le ton, l’approche et évidemment les sujets sont différents, mais toujours présents.

Connaître ses cibles, son audience potentielle, permet de l’atteindre avec plus de facilité. Ce travail s’affine en même temps que votre communication se met en place. Vous serez alors surpris de voir arriver sur vos contenus certains types de lecteurs que vous ne soupçonniez pas. C’est ici que la puissance de l’écriture rassemble autour de l’histoire que raconte le Story Telling. Bien connaître son lecteur permet ensuite d’entrer dans la personnalisation. Il est donc essentiel de bien réfléchir aux personnes que l’on souhaite toucher avant de se lancer dans la mise en place de sa communication.

« On dirait que c’est fait pour moi ! »

La personnalisation dans le Story Telling, c’est le fait de toucher le lecteur à travers l’histoire qui est contée. Que ce dernier puisse se projeter au point de se sentir concerné directement par les propos que vous avancez.

La connaissance de son lectorat permet justement de maitriser un maximum d’éléments. Plus la rédaction sera engagée, et faite avec un angle particulier, plus elle aura de chance d’emporter votre audience. Ajoutez à cela l’émotion, place forte du Story Telling, et le taux d’adhésion, d’interaction, sera particulièrement élevé. Un lecteur qui se sent directement concerné est un lecteur actif, un prescripteur pour votre marque. C’est ainsi que l’entreprise gagne en notoriété.

La personnalisation amène avec elle une confiance inhérente à la récurrence des contenus. La façon dont vous vous appropriez votre marque, dont vous communiquez autour, devient une routine qui rassure le lecteur. Il se trouve dans une zone de confort qu’il reconnaît, ce qui engendre une fidélisation tout aussi importante !

Personnalisons donc nos contenus !

Arnaud BOVIERE