BFM Business

Jean-François Rial, Voyageur du Monde résiste à la crise, Award 2006 Révélation de l'année 2006

BFM Business

Il y a du Gandhi chez cet homme qui, derrière ses petites lunettes rondes, s’adresse à vous d’un ton doux. La maison du grand sage en Afrique du Sud n’est-elle pas d’ailleurs devenue récemment l’un des joyaux de Voyageurs du Monde (VDM)?

À tout juste 50 ans, Jean-François Rial reste un entrepreneur engagé qui vient de dédier sa dernière brochure aux femmes musulmanes du Maroc à l’Iran. Face à la déferlante Internet dans le voyage, il répond par le service, "l’une des faiblesses du pays".

"On est un pays d’ingénieurs et d’énarques, on n’est pas en France sur l’émotionnel", explique-t-il: voyage sur mesure, conciergerie, et bientôt les lounges business pour tous à CDG. "Arrêtons de nous lamenter parce qu’il y a Internet", explique Jean-François Rial…

Et c’est grâce au Web que 20 % de sa clientèle est désormais internationale. En cette fin d’année, dans un marché en baisse, VDM continue de résister à la crise du tourisme… malgré les Printemps arabes, la guerre en Syrie et la montée du terrorisme islamiste au Mali ou au Yémen.

Pas résigné, Jean-François Rial a su compenser grâce aux États-Unis, au Brésil, à la Russie, et en recherchant d’autres cieux tels que l’Éthiopie, la Colombie ou l’Arménie… En misant aussi sur le trekking, après le rachat de Nomade Aventure ou de Terres d’Aventure. Ça tombe bien, la marche, c’est ce qu’il adore pratiquer aussi dans le Cantal… Loin de Paris, toujours en méditant…