BFM Business

BFM Awards: Un gagnant sur le fil

Les anciens lauréats des BFM Awards ont choisi l'entrepreneur BFM de l'année lors d'un repas au Bristol, à Paris, le 10 octobre 2013.

Les anciens lauréats des BFM Awards ont choisi l'entrepreneur BFM de l'année lors d'un repas au Bristol, à Paris, le 10 octobre 2013. - -

L'Award de l'Entrepreneur BFM de l'année a été remis lors de la neuvième édition des BFM Awards. Trois entreprises étaient en compétition: Eurofins, Criteo et LaFourchette.com.

Elles étaient trois… Trois entreprises présélectionnées pour l’Award de l’Entrepreneur BFM de l’année. Et dont le gagnant a été sélectionné par les anciens lauréats des BFM Awards, au cours d'un déjeuner au Bristol en compagnie de la rédaction de BFM Business. Trois entreprises aux profils très différents. En guise d’amuse-bouche, chaque dossier a été soutenu et défendu avec passion devant les membres du Cercle.

Eurofins Scientific était le premier d’entre eux. Le leader mondial de la bioanalyse alimentaire, environnementale et pharmaceutique affiche des performances impressionnantes. Le groupe a réalisé l’an dernier 1 milliard d’euros de chiffre d’affaires dont 80% à l’international.

C’est le genre d’entreprise que nous connaissons tous sans le savoir. Les technologies développées par Eurofins ont permis notamment de déceler la présence de viande de cheval dans du boeuf. La santé alimentaire représente un gros marché pour cette entreprise dont la stratégie et la rentabilité ont impressionné les membres du Cercle.

Criteo et LaFourchette.com, deux sociétés internet

Deuxième candidat: Criteo. Là encore une quasi inconnue du grand public. Et pourtant nous sommes tous concernés par sa technologie dans notre quotidien. 

Vous êtes sur Internet, vous surfez sur un site pour trouver la destination ski rêvée. Et puis vous passez à autre chose. Vous allez faire un tour sur les réseaux sociaux, et là, comme par magie une publicité pour une station de ski apparaît: l’algorithme développé par Criteo vient de vous retrouver. Une technologie capitale pour les géants du Web.

Ses clients sont aussi bien les 3 Suisses que le mastodonte américain Macy’s. Fondée en 2005, l’entreprise compte aujourd’hui plus de 4.000 clients. Elle a réalisé l’an dernier 271 millions d’euros de chiffre d’affaires. Et puis surtout, elle vient de faire ses premiers pas sur le Nasdaq. C’est la plus grosse introduction en Bourse pour une entreprise française aux États-Unis depuis Business Objects.

Alors que les appétits commençaient à s’aiguiser, c’est LaFourchette.com qui a fermé la marche. Lancée en 2006, LaFourchette.com est aujourd’hui la première plateforme de réservation de restaurants en France et en Espagne.

Le site affiche 2 millions de visiteurs uniques par mois et 500.000 réservations. Un marché de la réservation de restaurants qui ne manque pas de potentiel. En France, seules 2,5% des réservations se font en ligne, contre 40% à 50% dans l’hôtellerie. Il a fallu tout un déjeuner pour départager ces trois entreprises. Les débats ont été vifs.

Alors qu’Eurofins semblait l’emporter dans les conversations, c’est finalement Criteo qui a franchi la ligne d’arrivée avec une toute petite voix d’avance. Il ne restait plus que le café à déguster!

Emmanuel Duteil