BFM Business

Euronext confirme des "discussions" en vue de racheter la Bourse italienne

Euronext discute avec la Caisse des dépôts italienne, Cassa Depositi e Prestiti, afin de soumettre une offre à London Stock Exchange Group pour acquérir l'activité et les actifs opérationnels clés de Borsa Italiana

Euronext discute avec la Caisse des dépôts italienne, Cassa Depositi e Prestiti, afin de soumettre une offre à London Stock Exchange Group pour acquérir l'activité et les actifs opérationnels clés de Borsa Italiana - Euronext

L'opérateur boursier paneuropéen Euronext a indiqué qu'il était "en discussion" avec la Caisse des dépôts italienne en vue de faire une offre au groupe boursier britannique London Stock Exchange Group afin de racheter la Bourse italienne.

Euronext "confirme être actuellement en discussion avec Cassa Depositi e Prestiti -la Caisse des dépôts italienne, afin de soumettre une offre à London Stock Exchange Group pour acquérir l'activité et les actifs opérationnels clés de Borsa Italiana".

Euronext fera une "nouvelle annonce" quand "cela sera approprié", précise le groupe.

Fin juillet, l'opérateur London Stock Exchange (LSE) avait indiqué qu'il envisageait de céder la Bourse de Milan afin de faire approuver par Bruxelles son projet de rachat du groupe américain de données financières Refinitiv.

"Les fusions-acquisitions sont un outil"

Interrogé en début d'année sur son intérêt éventuel pour la Bourse de Milan, le patron d'Euronext avait indiqué que son groupe serait intéressé, si LSE envisageait de vendre.

"Les fusions-acquisitions sont un outil, pas un objectif en soi", avait toutefois rappelé Stéphane Boujnah, le but est d'assurer une diversification et c'est pour cela que "nous allons regarder tous les actifs" qui se présenteront.

Ces informations confirment celles de l'agence économique et financière Bloomberg qui citait des sources proches du dossier, selon BFMBourse. L'opérateur transalpin serait valorisé entre 3,5 et 4 milliards d'euros.

Euronext a racheté la Bourse d'Oslo en 2019

Euronext a récemment multiplié les acquisitions. Dernière opération en date: le rachat en août de VP Securities, le dépositaire central de titres danois, qui lui a permis de renforcer son assise nordique. L'opérateur paneuropéen a également repris en janvier la Bourse scandinave d'électricité Nord Pool et la Bourse d'Oslo en juin 2019.

En plus de ces marchés, Euronext chapeaute à ce jour les Bourses de Paris, Bruxelles, Amsterdam, Lisbonne et Dublin

Le secteur boursier européen s'apprête donc à poursuivre sa consolidation, Deutsche Börse prépare aussi une offre sur Borsa Italiana, qui appartient actuellement au London Stock Exchange, toujours selon Bloomberg qui précise qu'aucun de ces prétendants n'a encore pris de décision définitive

Frédéric Bergé
https://twitter.com/BergeFrederic Frédéric Bergé avec AFP Journaliste BFM Éco