BFM Business

Zone euro : les PME se vendent à prix d’or

Argos Wityu, groupe de capital-investissement indépendant européen, a publié son index du 2ème trimestre 2019. Et les chiffres sont toujours impressionnants.

« Nous sommes à des niveaux historiquement élevés depuis 3 trimestres. » Invité sur le plateau de 12H, l’Heure H, le président d’Argos Wityu, Louis Godron, est revenu sur le l’index Argos mid-market du 2ème trimestre 2019, qui mesure l’évolution des valorisations des PME non cotées de la zone euro ayant fait l’objet d’une prise de participation majoritaire au cours des 6 derniers mois. Et les chiffres sont impressionnants : l’index maintient son niveau important à 10 fois l’EBITDA. En clair, les investisseurs sont prêts à payer 10 fois l’EBITDA de leur cible.

Comment expliquer un tel score en zone euro ? « D’abord, une abondance de liquidités grâce aux taux bas » explique Louis Godron. Son entreprise de capital-investissement joue d’ailleurs un rôle dans ce dynamisme. « Les banques et les compagnies d’assurance confient de plus en plus d’argent à des entreprises comme la nôtre afin de retrouver un peu de rendement sur leur épargne » explique-t-il. « C’est bon pour l’économie puisque ça apporte beaucoup de capital pour les entreprises et ça a un effet de renchérissement de la valeur des entreprises. »

Du côté des profils des acquéreurs, on est loin des clichés. « Il y a très peu de Chinois. Les investissements chinois sont en réduction très nette » souligne Louis Godron. « Les acheteurs sont plutôt des Européens. »

Réalisé depuis 2006, l’index d’Argos Wityu montre une croissance constante depuis 2012 des sommes engagées.