BFM Business

Windows 7 : fin du support gratuit dans un an, un enjeu pour les entreprises

-

- - -

Cette version de Windows lancée en 2009 est très répandue dans le monde professionnel. Pour rester en sécurité, il faudra migrer ou passer à la caisse.

Le problème ne doit pas être pris à la légère. Dans un an, le 14 janvier 2020, Microsoft arrêtera comme prévu le support technique de Windows 7. Stopper le support technique signifie que le géant américain ne diffusera plus de mises à jour fonctionnelles et surtout de sécurité tous les mois. Conséquence, les ordinateurs équipés de cet OS ne seront plus protégés face aux failles de sécurité et autres attaques informatiques.

L’annonce concerne à la fois le grand public mais aussi et surtout les entreprises où Windows 7 est encore très présent. Globalement, Windows 7 fait encore tourner près de 40% des PC sur la planète.

« Toutes les bonnes choses ont une fin, même Windows 7. Après le 14 janvier 2020, Microsoft ne proposera plus de mises à jour de sécurité ou de support pour les PC exécutant Windows 7, mais vous pouvez poursuivre l’enchantement en migrant vers Windows 10. », indique Microsoft.

Chefs d’entreprises et responsables informatiques doivent donc anticiper au plus tôt cet arrêt afin de maintenir la sécurité de leurs parcs informatiques. Ils ont deux options et un an : migrer vers Windows 10, la dernière version en date du système ou passer à la caisse, Microsoft proposant une extension payante du support.

La migration vers Windows 10 peut s’avérer l’option la plus logique mais elle est particulièrement compliquée pour des entreprises qui gèrent des centaines voire des milliers de postes. Il faut savoir que les cycles de migration sont très longs même avec une planification préalable.

Attention à la facture

Ainsi, certaines entreprises ont bouclé le déploiement de Windows 7 (lancé en 2009) au moment où Windows 10 sortait en 2015… Si la décision de migrer est prise, il faudra de toute manière gérer une période de transition avec des machines encore sous Windows 7 qu’il faudra bien protéger.

Pour étendre la protection des postes sous Windows 7 Professionnel et Windows 7 Entreprise avec des accords de licence en volume, Microsoft va proposer aux entreprises (et seulement à elles) des mises à jour de sécurité étendues et sur-mesure (Windows 7 Extended Security Updates ou ESU) qui seront facturées par terminal, et dont le prix augmentera chaque année afin de les inciter à migrer. Les clients disposant déjà d’un abonnement Windows 10 Entreprise auront un rabais.

Les ESU fourniront des mises à jour de sécurité étendues pour Windows 7 jusqu'en janvier 2023. Ensuite, il n’y aura plus rien.

Il faut également noter qu’à compter du 14 janvier 2020, Microsoft ne prendra plus en charge Office 365 ProPlus sous Windows 7. Les ESU incluront néanmoins le support de la suite bureautique, également jusqu’en janvier 2023.

Compte tenu de la lenteur des entreprises à migrer, faut-il parier sur une extension de ce support payant ? La réponse est a priori non. Il faut donc prendre une décision rapidement pour ne pas voir le système d’information de son entreprise ouvert aux quatre vents.

En limitant la période du support étendu, Microsoft entend pousser les entreprises à passer plus rapidement sous Windows 10. Et met en avant un argument massu : il avance que Windows 10 est « deux fois plus sécurisé » que Windows 7.

Olivier CHICHEPORTICHE