BFM Business

Veolia/Suez: "Les fusions ne réussissent pas toujours" (Philippe Varin)

Philippe Varin, président du conseil d'administration de Suez, était l'invité ce jeudi soir du Grand Journal de l'Eco sur BFM Business.

Le Premier ministre Jean Castex a jugé ce jeudi que le rapprochement des deux géants français de l'eau et des déchets Veolia et Suez faisait "sens" d'un point de vue industriel. "Au-delà de la communication sur le grand leader mondial", il faut regarder "ce que ça veut dire concrètement", a déclaré Philippe Varin, président du conseil d'administration de Suez, sur le plateau de BFM Business. "Les fusions ne réussissent pas toujours, d'ailleurs on dit qu'il y a la moitié qui échoue. Il faut éviter d'être dans cette situation", a-t-il poursuivi, évoquant les "expériences récentes".

"On a eu deux leaders agiles, Schneider et Legrand, dans l'électronique, et on ne regrette pas aujourd'hui que leur fusion ait été barrée il y a quelques temps. A l'inverse, on a vu une fusion récente, celle de Lafarge et Holcim, '1 + 1' ne fait même pas deux", a-t-il poursuivi. "La question que nous devons nous poser" pour Suez "n'est pas tranchée aujourd'hui", "compte tenu du modèle d'affaires dans lequel évolue" l'entreprise, a ajouté le dirigeant, invité ce jeudi soir du Grand Journal de l'Eco.

"Ce n'est peut-être pas la meilleure solution"

Le conseil d'administration de Suez "a donné son soutien à Bertrand Camus (directeur général de Suez, ndlr) et au plan Suez 2030" qui contient "tous les ingrédients de création de valeur" pour l'entreprise. Nous sommes "garants de cet intérêt et n'avoir qu'une seule solution proposée sur la table, ce n'est peut-être pas la meilleure solution dans laquelle se trouver. Nous (le conseil d'administration) lui avons dit que nous l'encouragions à susciter des offres alternatives", a avancé Philippe Varin.

J. B.