BFM Business

Varin: l'instance déontologique du patronat s'auto-saisit

Siège du Medef, à Paris.

Siège du Medef, à Paris. - -

L'instance déontologique du Medef est en cours d'auto-saisine à propos de la retraite chapeau de Philippe Varin, a indiqué ce mercredi le patronat. 21 millions d'euros ont été promis au patron sortant de PSA.

Le Haut-Comité de gouvernement d'entreprise, instance déontologique autonome du patronats, « est en cours d'auto-saisine » à propos du cas de Philippe Varin, patron sortant du groupe PSA, a indiqué le Medef à l'AFP mercredi. « Le Haut-Comité de gouvernement d'entreprise est en cours d'auto-saisine #Varin #PSA », avait twitté peu auparavant le Medef, alors que la polémique enfle sur la retraite-chapeau de 21 millions d'euros promise à Philippe Varin.
Les règles de cette instance créée en octobre à la suite de la révision du code Afep-Medef de gouvernement des entreprises, prévoient qu'elle puisse s'auto-saisir « lorsqu'une société n'applique pas une recommandation sans explication suffisante ». Interrogé par l'AFP, le Medef n'a pas donné davantage d'explication.

Rendre des comptes

Ce Haut-Comité est présidé par Denis Ranque, président du conseil d'administration d'EADS et compte six autres personnalités, des chefs d'entreprises et des personnalités qualifiées (universitaire, avocat...). Si une société décide de ne pas suivre une de ses recommandations, elle doit en rendre compte dans son rapport annuel et préciser les raisons qui ont présidé à ce choix.
De son côté, dans un communiqué diffusé mercredi, PSA Peugeot Citroën rappelait que « le régime de retraite d'entreprise du Groupe, conforme aux recommandations du Code de gouvernement d'entreprise Afep-Medef, a été approuvé par l'Assemblée Générale des actionnaires ».

Le titre de l'encadré ici

|||-> PSA : 21 millions d'euros de retraite pour P. Varin, choquant ?

La rédaction