BFM Business

Travail de nuit : après Monoprix, les autres ?

-

- - -

Monoprix va devoir fermer ses magasins à 21h, n’ayant pas réussi à conclure un accord avec les syndicats. Les procédures du même genre pourraient se multiplier sur les autres enseignes.

Après les magasins de bricolage le dimanche, les supérettes le soir ? Mardi, la direction de Monoprix annonçait que ses 94 magasins qui pratiquaient des horaires nocturnes jusqu’à 22h fermeraient dorénavant à 21h, en raison de l’opposition de la CGT à un accord interne. L'intersyndicale du commerce de Paris, Clic-P, s'est spécialisée dans ce type de procédures et attaque de nombreuses enseignes car bien souvent, les supérettes de quartier ne sont que des franchises de grandes marques. Pourtant, le syndicat affirme ne pas vouloir s’en prendre aux petits commerces de proximité, mais bien aux grands groupes dont « la concurrence féroce fait voler en éclat les limites des horaires de travail dans le commerce ».

Le titre de l'encadré ici

|||Lire l’article en entier sur BFM Business -> Travail de nuit : les supérettes en ligne de mire

La rédaction