BFM Business

Volotea ouvre dix nouvelles destinations au départ de Lyon

Volotea est présente à Lyon depuis avril 2018

Volotea est présente à Lyon depuis avril 2018 - Philippe Huguen - AFP

Avec l'ouverture de ces nouvelles lignes au printemps 2020, la compagnie va créer 25 emplois directs à l'aéroport Lyon-Saint-Exupéry.

Dix nouvelles destinations depuis Lyon seront proposées au printemps par le transporteur aérien à bas coûts Volotea, a annoncé jeudi son fondateur Carlos Muñoz, à l'occasion de la présentation de sa nouvelle base lyonnaise.

Volotea, qui desservait déjà huit destinations depuis la capitale rhônalpine, va désormais voler à destination d'Athènes, Bari, Bilbao, Caen, Corfou, Faro, Héraklion, Malaga, Santorin, en sus de Venise, liaison opérationnelle depuis octobre.

Création de 25 emplois directs

"Nous devenons la troisième compagnie à Lyon en termes de destinations desservies", a indiqué Carlos Muñoz, tout en concédant que c'était loin d'être le cas en matière d'offre de sièges. Car, à part Venise (quatre vols par semaine), ces destinations sont généralement desservies qu'une ou deux fois par semaine.

L'augmentation de l'offre de sièges au départ de Lyon (310.000 proposés l'an prochain, soit +142% sur un an) a été permise par l'implantation à demeure d'un avion A319, avec à la clef la création de 25 emplois directs.

Ce sera la sixième base de Volotea en France, son premier marché (45% de son activité), devant l'Italie (40%) et l'Espagne (6%).

93% de taux de remplissage

Spécialisé dans les liaisons directes entre capitales régionales européennes, la compagnie espagnole avait commencé ses opérations à Lyon Saint-Exupéry en avril 2018.

"Nous avons été très bien reçus par les Lyonnais, avec des taux de remplissage de nos avions de 93%", a relevé le patron espagnol. "Une jolie progression, une progression record même", a-t-il relevé.

Carlos Muñoz a dit espérer que sa compagnie connaisse le même développement à Lyon qu'à Nantes, le premier aéroport français où Volotea s'est implanté, peu après sa création en 2012. La compagnie y exploite désormais sept avions et y propose 1,24 million de sièges. "Pourquoi pas la même progression à Lyon et même plus encore?", s'est demandé le responsable.

500 millions d'euros de chiffre d'affaires

Volotea, qui est en train d'unifier sa flotte pour ne conserver que des A319, exploitera l'an prochain 346 liaisons. A la suite de la disparition d'Aigle Azur, elle réfléchit à desservir l'Afrique du Nord depuis la France, a indiqué le patron espagnol. Si cette réflexion devait aboutir, la compagnie ferait passer sa flotte à 40 appareils, contre 38 normalement prévus.

"On voit encore 500, 600 villes que nous pourrions desservir en direct", sans passer par un "hub", a indiqué le patron espagnol, dont l'entreprise, rentable, devait atteindre l'an prochain les 500 millions d'euros de chiffre d'affaires.
B.R. avec AFP