BFM Business

Volkswagen veut être "le groupe le plus fascinant" du monde

Jacques Rivoal, le président de Volkswagen Group  France, était l'invité de Good Morning Business mardi 13 janvier.

Jacques Rivoal, le président de Volkswagen Group France, était l'invité de Good Morning Business mardi 13 janvier. - BFM Business

Après avoir franchi la barre des 10 millions de véhicules vendus en 2014, le groupe allemand ne compte pas s’arrêter là. Jacques Rivoal, président de Volkswagen Group France s'en est félicité au micro de BFM Business ce mardi 13 janvier.

Volkswagen a donc franchi un nouveau cap, en dépassant les 10 millions de véhicules vendus en 2014. Le résultat d’une stratégie audacieuse, mais aussi d’un appétit plus grand des consommateurs dans le monde. "Cela démontre que les marchés automobiles continuent à progresser, partout dans le monde. En Chine, bien sûr, mais aussi aux Etats-Unis. En Europe, les marchés sont repartis également. En France, il se vend de plus en plus d’automobiles", a ainsi rappelé Jacques Rivoal, président de Volkswagen Group France, au micro de BFM Business ce mardi 13 janvier.

Autre élément déterminant : la taille du groupe allemand, dont les 12 marques "balayent tout le spectre des attentes automobiles". "La taille est un élément fondamental dans l’automobile, qui est une industrie d’investissements, de technologie, d’usines, de nouveaux concepts (…) Les investissements du groupe, c’est plus de 107 milliards d’euros sur les cinq ans qui viennent. C’est 11 milliards par an que l’on investit en recherche et en développement. Et c’est la taille qui permet de financer ces investissements", a-t-il poursuivi.

Avec Audi, "on savait où on voulait aller"

La puissance financière de Volkswagen permet également au groupe de proposer des conditions de financement très attractives. "C’est vrai que l'on aime bien l’outil de financement", reconnaît Jacques Rivoal. "Parce que justement la puissance financière du groupe nous permet d’acheter de l’argent à des taux intéressants et que l’on considère que le financement est l’outil promotionnel le plus soft, qui fidélise le client et permet d’accélérer la rotation des véhicules".

Interrogé sur la "success story" de Volkswagen, qui a doublé son volume de ventes sur les 10 dernières années, le dirigeant ne s’en est pas caché : "on avait une stratégie, on savait où on voulait aller. On veut être le groupe le plus fascinant du monde. Avec nos produits, avec nos marques, avec nos technologies".

Y.D.