BFM Business

Voici le TGV dernière génération qu'Alstom a vendu à l'Amérique

Les trains à grande vitesse qui équiperont Amtrack sont les premiers vendus à l'étranger de cette nouvelle génération conçue par Alstom. Les motrices et les voitures sont bardées de technologies et d'innovations. Ce TGV apporte aussi un gain de confort aux passagers.

Le contrat remporté par Alstom aux États-Unis est une triple victoire pour le constructeur français. Outre sa portée symbolique et son envergure (1,8 milliard euros), il constitue aussi le premier succès dans un pays étranger des rames de la gamme Avelia Liberty. Cette dernière génération de TGV a emporté la compétition organisée par Amtrak qui les utilisera sur la liaison Boston-Washington DC via New York et Philadelphie, soit un parcours de 730 kilomètres assuré depuis 2000 par des rames fabriquées par le consortium Bombardier-Alstom. Outre le prix, l'opérateur ferroviaire américain a été séduit à la fois par les nombreuses innovations et un confort nouveau apporté aux voyageurs.

Les futures rames (qui seront fabriquées par Alstom aux États-Unis pour Amtrak) circuleront outre-Atlantique dans un premier temps à une vitesse maximale de 257 km/h, bien qu'elles soient conçues pour rouler jusqu'à 300 km/h. Car elles ne rouleront pas immédiatement sur des voies conçues pour des très grandes vitesses, mais sur les infrastructures ferroviaires américaines existantes avant leur mise à niveau. Pour diminuer le plus possible le temps de trajet sur ces lignes ferroviaires, l'Avelia Liberty embarquera donc Tiltronix, une technologie pendulaire dite "anticipative". 

Déjà industrialisée avec les trains Pendolino d'Alstom, elle permet "d'augmenter la vitesse de 30 % dans les courbes sur des infrastructures ferroviaires conventionnelles" selon le constructeur français. Grâce à elle, les rames pourront s'incliner jusqu'à 7 degrés alors que l'actuel train Acela Express peut s'incliner jusqu'à 4 degrés seulement.

-
- © Les sièges sont inclinables au moyen d'un système spécial qui permet de ne pas trop empiéter sur l'espace du passager assis juste derrière. Alstom

Le train a ses armoires électriques installées sous les voitures pour gagner de la place. De même, ses motrices compactes sont situées à chaque extrémité du train. Résultat: il accueille dans 9 voitures dont une voiture-restaurant, jusqu’à 35% de passagers en plus par rapport aux trains utilisés aujourd'hui par Amtrack.

En outre, trois voitures supplémentaires pourront être ajoutées à la rame, et ce sans avoir à modifier le système de traction. En revanche, l'Avelia Liberty n'existe qu'en version à un seul niveau. Le train à deux niveaux de la gamme grande vitesse d'Alstom est l'Euroduplex, dont s'est équipé la SNCF.

Les passagers qui emprunteront la ligne Boston-Washington-DC n'ont pas été oubliés. Le nouveau train se distingue par son architecture articulée, qui offre plus de stabilité et de confort. Dans ses futures rames TGV, Amtrak pourra aussi choyer sa clientèle de voyageurs d'affaires, génératrice de chiffre d'affaires et de marge bénéficiaire. Le train est doté de voitures première classe et classe affaires. L'espace première classe est équipé d'une cuisine où l'équipage préparera à bord des repas pour les passagers.

-
- © Le TGV Avelia Liberty est doté à la fois de voitures première classe (comme sur la photo) et classe affaires. Alstom

Le train est doté de sièges en cuir équipés de prises électriques et de prises USB ainsi que de lampes de lecture. Les sièges sont inclinables au moyen d'un système spécial qui, selon Alstom, permet de ne pas trop empiéter sur l'espace du passager assis juste derrière. Le TGV est systématiquement équipé du wifi, de prises USB et de grandes tables pour favoriser le travail à bord pendant le voyage. Un système embarqué d'information et de divertissement, via le wifi du train, diffusera aux passagers des informations et des contenus (payants) accessibles depuis leurs terminaux mobiles.

Enfin, Alstom avance l'argument économique d'un train ayant moins de bogies et des moteurs compacts, ce qui réduirait les coûts de maintenance pour l'exploitant ferroviaire. Celle-ci sera effectuée dans trois dépôts d'Amtrak situés à Boston, New York et Ivy City, près de Washington DC.

La ligne ferroviaire la plus rapide des États-Unis a déjà transporté 3,5 millions de passagers en 2014, d'après Alstom. "Cette région entre Boston et Washington est habitée par un Américain sur sept", a rappelé le vice-président américain Joe Biden qui a présenté à Wilmington (Delaware) cet investissement pour la compagnie Amtrak.

Frédéric Bergé
https://twitter.com/BergeFrederic Frédéric Bergé Journaliste BFM Éco