BFM Business

Un TGV Colmar-Paris déraille, une vingtaine de blessés, le conducteur grièvement blessé

La motrice du TGV est sortie des voies ce jeudi matin aux abords d'Ingenheim, à une trentaine de kilomètres de Strasbourg.

La motrice d'un TGV transportant 348 personnes, selon la préfecture du Bas-Rhin, et reliant Colmar à Paris a déraillé ce jeudi matin vers 7h30. "La motrice du TGV est sortie des voies vers Ingenheim", à une trentaine de kilomètres au nord de Strasbourg, a indiqué une porte-parole de la SNCF, sans donner plus de détails.

D'après la SNCF, le train était parti de Colmar à 6h38 et passait par Selestat et Strasbourg avant de rallier la gare de l'Est à Paris. 

Le conducteur grièvement blessé

Le conducteur du train a été grièvement blessé et a été évacué par hélicoptère. Selon la préfecture, une vingtaine d'autres personnes ont été blessées et se trouvent en urgence relative. Un contrôleur a notamment été touché au dos. Il a été pris en charge par les secours.

Selon les premières constatations, l'accident serait dû à un affaissement de terrain sur la voie, mais l'enquête confiée à la Brigade de recherche de Strasbourg doit encore vérifier cette hypothèse. Le train a déraillé, mais est tout de même resté sur ses roues, selon des informations obtenues par BFMTV auprès de la gendarmerie. Le conducteur a en effet eu le temps d'actionner le freinage d'urgence

Une centaine de gendarmes sont engagés sur place, de même qu'un hélicoptère et la section de recherche de Strasbourg. Le trafic entre la capitale alsacienne et Paris n'a pas été interrompu, le lieu de l'accident est contourné par les autres trains.

"Plusieurs personnes ont du mal à s'en remettre"

"On a senti l'impact et d'un seul coup, on a senti que le train était dans les graviers. Pendant de longues secondes, il a ralenti en se couchant un peu sur le côté", a décrit un passager à bord du train contacté par BFMTV.

"Il y a des personnes qui ont du mal à s'en remettre, qui sont un peu en pleurs, qui ont mal dans le dos", a précisé ce même passager, qui a ajouté que les services de pompiers et de secours avaient pris en charge les personnes choquées et blessées.

Le parquet de Strasbourg a ouvert une enquête pour blessures involontaires, confiée à la gendarmerie.

Juliette Mitoyen