BFM Business

Un nouveau système de "réservation" pour les TER Bourgogne Franche-Comté

La région Bourgogne Franche-Comté veut mieux gérer les périodes de fortes affluences.

La région Bourgogne Franche-Comté veut mieux gérer les périodes de fortes affluences. - Jacques Demarthon - AFP

Les usagers vont devoir prendre le train à l’horaire mentionné sur leur billet. Une manière, pour la SNCF et la région, de gérer les périodes de fortes affluences, notamment au départ de Paris et d'éviter d'avoir à refuser des passagers, faute de places.

Les désagréments subis par les voyageurs lors de la période des fêtes ont visiblement fait réfléchir la SNCF et les pouvoirs publics. Particulièrement en Bourgogne, où l’on garde en mémoire l’engorgement inédit le 23 décembre dernier en gare de Bercy.

Certains usagers n’avaient pas pu accéder à leur train, et avaient bruyamment exprimé leur mécontentement. Les deux parties ont donc décidé d’un nouveau système de gestion des billets pour les TER reliant la capitale à la Bourgogne Franche-Comté.

"On affectera les billets à un train donné, et on modulera le volume des passagers en fonction", indique ainsi Michel Neugnot, premier vice-président de la Région en charge, notamment, des Transports. En d’autres termes, le billet sera désormais valable pour un seul train, et non plus pour une période donnée. Et le nombre de billets vendus ne pourra pas dépasser la capacité (places assises et debout) du train concerné.

L'engorgement dû à l'attractivité des tarifs

"Ce ne sera pas une réservation, il n’y aura pas de places assises affectées, et l’on ne vendra pas plus de billets que le train ne peut transporter de voyageurs", précise-t-il, alors que la SNCF a récemment essuyé une polémique à propos de sa politique de surréservation.

Une décision prise à la suite d’un constat simple: "Nous avons instauré une nouvelle réglementation tarifaire, avec un prix par palier. Dès que vous voyagez sur plus de 200 km, le prix est fixe: 35 euros. Et les jeunes ont droit à une réduction de 50%, sur simple présentation de leur carte d’identité. Ce tarif très attractif explique pourquoi, seuls nos trains ont connu des problèmes à Noël", affirme l’élu. "Avec ce nouveau système, cela ne devrait pas se reproduire", espère-t-il.

Y.D. et P.K.