BFM Business

Toyota mise toujours sur la technologie hybride

Akio Toyoda, le président de Toyota Motor Corporation à l'occasion de la présentation des résultats du groupe ce mercredi 8 mai 2013 à Tokyo.

Akio Toyoda, le président de Toyota Motor Corporation à l'occasion de la présentation des résultats du groupe ce mercredi 8 mai 2013 à Tokyo. - -

Le constructeur, qui a publié des résultats très positifs ce 8 mai, continue de voir son avenir dans l'hybride et à travailler sur d'autres modes de mobilité alternative. Un domaine dans lequel il excelle.

Le bénéfice de Toyota été multiplié par trois l'année dernière, a annoncé le constructeur ce mercredi 8 mai. Sur l'exercice 2012-2013, il a dépassé les 9 milliards d'euros. Une progression qui, bien qu'inférieure à ce qu'annonçait la presse japonaise ces derniers jours, constitue une très belle performance pour le nippon. Sa rentabilité rejoint des niveaux proches d'avant la crise de 2008.

Toyota doit l'amélioration de sa compétitivité à la dévaluation du Yen et à une forte progression de ses ventes, grâce notamment à une technologie de pointe: l'hybride. Le numéro un mondial de l'automobile n'a plus à faire ses preuves sur ce segment: il est également le leader sur le marché des voitures hybrides.

Des hybrides pour chaque modèle d'ici 2020

Quand il lance, il y a quinze ans, la première voiture mi-thermique, mi-électrique, personne n'y croit. Aujourd'hui, tous les concurrents lui ont emboité le pas. Mais Toyota conserve une longueur d'avance avec l'hybride rechargeable. Comme une voiture tout électrique, la batterie se recharge sur une prise de courant. Mais le véhicule dispose aussi d'un véritable moteur thermique. De quoi résoudre le problème de l'autonomie.

Toyota compte désormais proposer une version mi-électrique mi-thermique sur l'ensemble des modèles de sa gamme d'ici à 2020. De quoi réduire ses coûts de production, et donc rendre cette technologie plus abordable.

Et pour rester pionnier dans ce domaine, le groupe planche sur d'autres modes de mobilité alternative. Entre autres sujets de recherche, un petit véhicule urbain 100% électrique, et un moteur à hydrogène dont le premier exemple concret était présenté début janvier au salon de Détroit.

Mathieu Sevin