BFM Business

Tavares: "PSA est une entreprise française et fière de l'être"

Carlos Tavares détaille son plan stratégique devant les journalistes.

Carlos Tavares détaille son plan stratégique devant les journalistes. - -

Carlos Tavares, qui a publié ce 14 avril par communiqué les grandes lignes de son plan stratégique pour le constructeur, l'a détaillé devant les journalistes un peu plus tard ce lundi.

Les grandes lignes du plan d'attaque pour faire revenir PSA dans la course dévoilées, Carlos Tavares, le nouveau patron du groupe, a assuré le service après-vente devant les journalistes, ce 14 avril au matin. Il fallait faire preuve de persuasion pour convaincre des marchés plutôt sceptiques: le titre du groupe perd 3% à la Bourse de Paris ce lundi matin.

Un des quatre axes stratégique de ce plan "back in the race" est de transformer PSA en groupe à trois marques: DS deviendra une "marque premium à part entière qui porte les couleurs du luxe à la française", a indiqué l'ancien numéro deux de Renault, passé à la concurrence. "Sur une période de 7 ans, nous allons introduire huit nouveaux produits sur la marque DS", a-t-il continué.

Une voiture autonome en 2020

"Pour Peugeot, nous allons nous appuyer sur l'attractivité de nos produits", a précisé le patron, qualifiant le logo au lion de "marque empreinte d'élégance". Une déclaration qui semble infirmer la création d'une gamme low cost estampillée Peugeot. Quant à Citroën, "nous allons laisser libre cours à la créativité de nos designers", a encore dit Carlos Tavarès.

Le groupe, qui propose aujourd'hui 45 modèles, va réduire son offre à 26 véhicules d'ici 2022. "Une gamme plus compacte qui traduit mieux le talent créatif de nos collaborateurs", argumente le patron.

Côté Recherche & développement, un département dont l'efficacité doit être renforcée, le "développement d'une chaîne de traction 4x4, une offre hybride nouvelle génération et une gamme de moteurs thermiques" font partie des principales innovations sur lesquelles travaille la branche. Surtout, PSA s'engage "dans le développement de voitures autonomes, nous serons prêts à partir de 2020", a assuré Carlos Tavares.

Un million de ventes en Chine en 2018

Troisième objectif: l'internationalisation du groupe. Il s'apprête à lancer "une nouvelle organisation avec six zones pour saisir les opportunités de croissance", qui sont la Chine et l'Asie du Sud Est, l'Asie Pacifique, l'Eurasie, l'Europe, le Moyen-Orient et l'Afrique, et l'Amérique du Sud.

En termes de prévisions, il vise "un retour à l'équilibre au plus tard en 2017" en Amérique Latine et en Russie, où le constructeur patine, et de "dépasser le million de ventes en 2018" en Chine. Pour autant, PSA est et reste "une entreprise française fière de l'être", a insisté Carlos Tavares.

Quatrième axe stratégique: la modernisation des usines. "Nous allons rendre notre base européenne plus compétitive en la modernisant pour atteindre "l'usine excellente", a promis Carlos Tavares.

N.G.