BFM Business

SNCF Réseau: le gendarme du rail ne veut pas du candidat de Hollande

L'Arafer n'apprécie pas la candidature de Jean-Pierre Farandou.

L'Arafer n'apprécie pas la candidature de Jean-Pierre Farandou. - Jacques Demarthon - AFP

Le gendarme du rail s'est publiquement opposé à la candidature, proposée par le chef de l'État François Hollande, de Jean-Pierre Farandou à la présidence de SNCF Réseau. "L'examen de la candidature de Jean-Pierre Farandou met en évidence des liens d'intérêts objectifs résultant de son parcours professionnel intégralement réalisé au sein du groupe SNCF", justifie dans un communiqué l'Autorité de régulation des activités ferroviaires et routières.

L'organisme "considère que les responsabilités exercées et les liens professionnels étroits noués avec SNCF Mobilités tout au long de cette carrière, sont de nature à susciter, vis-à-vis des tiers, un doute légitime sur l'indépendance de la personne concernée". SNCF cherche actuellement un successeur à Jacques Rapoport, démissionnaire depuis la mi-février, à la tête de l'ex-Réseau ferré de France (RFF), revenu l'an dernier dans le giron de la SNCF.

D. L. avec AFP