BFM Business

SNCF: Pepy salue des annonces "historiques" et demande la fin de la grève

"Il n'y a plus tellement de raisons de pénaliser à ce point les Français avec ces grèves à répétition", a estimé le patron de la SNCF.

"Il n'y a plus tellement de raisons de pénaliser à ce point les Français avec ces grèves à répétition", a estimé le patron de la SNCF. - Christophe Archambault / AFP

Guillaume Pepy a estimé que les annonces d'Édouard Philippe ce vendredi "donnent un avenir positif (...) pour la SNCF". Il a appelé les syndicats à cesser le mouvement de grève qui dure depuis deux mois.

Le patron de la SNCF, Guillaume Pepy, a salué vendredi des annonces "historiques" du gouvernement pour assurer l'avenir de la compagnie ferroviaire, les jugeant "à la hauteur des enjeux" et appelant les syndicats à mettre fin à la grève.

"Les avancées financières aujourd'hui sont historiques", a déclaré Guillaume Pepy en sortant d'une réunion avec le Premier ministre Édouard Philippe à Matignon. Elles "donnent un avenir positif (...) pour la SNCF de demain et elles sont vraiment à la hauteur des enjeux".

Édouard Philippe a confirmé vendredi que l'État reprendrait 35 milliards d'euros de la dette de la SNCF, dont 25 milliards en 2020 et 10 milliards en 2022, en promettant de ne pas créer d'impôt pour compenser cette charge.

Il a aussi dit vouloir "alléger" le poids des péages ferroviaires acquittés par les trains circulant sur le réseau SNCF et augmenter les investissements.

"On attendait depuis longtemps des décisions de cette importance"

"Cela signifie qu'il y aura plus de ferroviaire dans notre pays (...) parce que d'abord les travaux prévus vont encore augmenter pour améliorer la qualité du réseau", a-t-il ajouté.

"Et puis le gouvernement s'est engagé à stabiliser les péages ce qui veut dire qu'on va pouvoir faire plus de camions sur des trains fret et pouvoir à l'avenir développer à nouveau l'activité TGV".

"Grâce au désendettement la SNCF nouvelle va être à l'équilibre dès 2020 et donc c'est une entreprise viable (...) qui va naître (...). Donc au total c'est vrai qu'on attendait depuis longtemps des décisions de cette importance".

En finir "avec ces grèves à répétition"

Guillaume Pepy a également appelé les syndicats à cesser le mouvement de grève qui dure depuis deux mois.

"Je pense que plusieurs organisations syndicales à la suite de ce rendez-vous ont reconnu l'effort qui est réalisé par l'État. À partir du moment où l'avenir est en train de se négocier, il n'y a plus tellement de raisons de pénaliser à ce point les Français avec ces grèves à répétition", a-t-il dit.

"Il faut que chacun prenne ses responsabilités. J'ai compris ce matin que plusieurs organisations syndicales avaient salué l'engagement, l'avancée et avaient dit qu'elles allaient réfléchir et travailler avec leurs instances pour voir les conditions dans lesquelles elles pourraient envisager de sortir du conflit", a affirmé Guillaume Pepy.

J.-C.C. avec AFP