BFM Business

Renault vise 4 à 5 milliards d'euros de prêts garantis par l'Etat pour passer la crise du coronavirus

-

- - ERIC PIERMONT / AFP

"Je suis absolument certain que ça devrait permettre de passer la mauvaise période que nous vivons aujourd'hui", a assuré le président de la marque au losange, Jean-Dominique Senard.

Le président du constructeur automobile Renault, Jean-Dominique Senard, envisage des prêts bancaires garantis par l'Etat français qui pourraient atteindre 4 à 5 milliards d'euros pour l'aider à passer la crise économique provoquée par la pandémie de Covid-19, a-t-il expliqué vendredi sur RTL.

"Nous travaillons sur des idées de prêts bancaires qui seraient garantis par l'Etat et qui un jour ou l'autre seraient destinés à être remboursés ce qui fait que nous ne pèserons pas sur les finances de l'Etat", a déclaré Jean-Dominique Senard. 

"Je suis absolument certain que ça devrait permettre de passer la mauvaise période que nous vivons aujourd'hui", a-t-il ajouté. 

Pas de renationalisation

Interrogé sur un montant de 4 à 5 milliards d'euros pour ces crédits garantis, le président de Renault a répondu : "ça pourrait être de cet ordre là".

Mais "les montants ne sont pas fixés aujourd'hui, donc il est trop tôt pour en parler", a-t-il souligné.

Jean-Dominique Senard a en revanche confirmé qu'il écartait le scénario d'une renationalisation de Renault, dont l'Etat détient aujourd'hui 15%. "Aujourd'hui nous ne sommes pas dans cette perspective", a-t-il dit.

Renault a annoncé jeudi la suppression de ses dividendes au titre de 2019, alors que la notation du groupe, affaibli par la crise causée par le coronavirus, a été abaissée au rang d'investissement spéculatif par l'agence Standard and Poor's.

TL avec AFP