BFM Business

Renault-Nissan devant Volkswagen: Ghosn a-t-il déjà gagné son pari?

L'an dernier, Carlos Ghosn, PDG de l'alliance Renault-Nissan annonçait sa volonté d'entrer dans le Top 3 des constructeurs mondiaux. Pour le 1er trimestre 2017, le groupe est déjà second derrière Toyota et devant Volkswagen.

L'an dernier, Carlos Ghosn, PDG de l'alliance Renault-Nissan annonçait sa volonté d'entrer dans le Top 3 des constructeurs mondiaux. Pour le 1er trimestre 2017, le groupe est déjà second derrière Toyota et devant Volkswagen. - Brendan Smialowski - AFP

Selon le classement de Jato Dynamics, l'alliance Renault-Nissan a dépassé le géant allemand lors du 1er trimestre 2017 et talonne Toyota. Carlos Ghosn est bien parti pour gagner son pari d'entrer dans le Top 3 des constructeurs.

La course automobile ne se déroule pas seulement sur les circuits. Celle que mènent les constructeurs se mesure au nombre de voitures produites et elle n’est pas moins palpitante. Lors du premier trimestre 2017, Renault-Nissan a réussi une remontée impressionnante en doublant à la fois General Motors et Volkswagen et en s’approchant très près du leader mondial qu’est Toyota. C’est ce que révèle un classement de Jato Dynamics publié par Forbes jeudi 27 avril, qui compare le nombre de véhicules produits.

-
- © Jato Dynamics

Sur les trois premiers mois de l’année, le consortium dirigé par Carlos Ghosn a produit 2.658.019 voitures, soit une croissance de 13,1% alors que le géant allemand affiche 2.495.100 véhicules avec une baisse de 0,5%. Toyota reste en tête avec 2.707.251 véhicules, mais sa progression de 7.5% est très inférieure à celle de Renault-Nissan. Comme le note Forbes, l’alliance est le seul constructeur à afficher une progression à deux chiffres.

Numéro 1? "Sur le fond, c'est tout à fait atteignable"

Cette remontée fulgurante s’explique par le rachat de Mitsubishi en 2016 qui permet à l’alliance de cumuler la production des trois constructeurs qui diffusent chacun des modèles qui ont le vent en poupe. De son côté, Volkswagen continue de faire face à une réduction des ventes de diesel qui l’a contraint à réduire la voilure, notamment sur la Golf, son modèle phare.

Mais ce qui étonne aussi dans ce Top 3, c’est le recul de General Motors qui tenait pourtant la troisième place dans le classement annuel de Jato Dynamics pour l'année 2016. L’américain était devancé par Toyota et par Volkswagen qui tenait la première place. Quelle est sa place dans le Top 10? Le cabinet le révélera dans quelques jours.

En attendant, Carlos Ghosn semble bien parti pour gagner le pari qu’il avait lancé en septembre dernier. Il annonçait son intention de monter sur le podium dès 2017. Quant à la première place, le patron de l’alliance indiquait que ce "[n'était] pas une priorité […], mais sur le fond, c'est tout à fait atteignable".

Pascal Samama