BFM Business

PSA a vendu plus de voitures que Renault depuis le début de l'année

PSA fait mieux que Renault au T1 2014, à la fois en termes de ventes et de progression.

PSA fait mieux que Renault au T1 2014, à la fois en termes de ventes et de progression. - -

Les deux constructeurs français ont publié leurs résultats trimestriels jeudi 24 et vendredi 25 avril. Avec 726.000 véhicules vendus dans le monde, PSA surpasse Renault et ses 636.239 ventes.

PSA Peugeot Citroën semble enfin sortir la tête de l'eau en ce début 2014, selon ses résultats parus quelques heures avant son assemblée générale annuelle, qui devrait donner l'ultime feu vert à l'entrée au capital de l'Etat français et du chinois Dongfeng.

Le groupe annonce, en effet, ce 25 avril une hausse de son chiffre d'affaires de 1,9%, à 13,3 milliards d'euros au premier trimestre, malgré des taux de change défavorables.

Surtout, le premier constructeur automobile français surpasse son concurrent à tous les niveaux sur les trois premiers mois de l'année. Il a vendu 7,7% de véhicules en plus dans le monde par rapport au premier trimestre 2013, à 726.000 unités. Renault, a fait moins bien, non seulement en ventes totales, à 636.239. Mais le constructeur est aussi en progression, de 5,1%.

Depuis janvier, que ce soit sur le marché français ou européen, la marque au lion a toujours vendu plus de voitures que celle au losange. Mais l'augmentation des ventes de Renault était systématiquement plus importante que celle de l'autre constructeur français.

Le marché russe en berne

Ainsi en mars 2014, PSA a vendu 150.444 unités sur le marché européen, Renault 130.539. Mais la progression de Renault a été plus forte, à +30,9% contre +10,9%. Sur le marché français, même logique: PSA vend 15,1% de véhicules en plus (+45.471), Renault 20,6% (+39.394). Ce même rapport de force se retrouvait aux mois de janvier et février sur ces deux marchés.

Le groupe de Carlos Tavarès indique avoir profité de la bonne santé de ses deux plus gros marchés, l'Europe (+16%) et la Chine (+18,3%). Ses ventes ont reculé en revanche en Russie et en Amérique latine.

Celui de Carlos Ghosn, dont le chiffre d'affaires a atteint 8,26 milliards d'euros (-0,1% sur un an), a quand même fait mieux que l'ensemble du marché automobile. Il indique avoir profité de la reprise européenne, avec un bond de 17,7% de ses immatriculations sur le continent, deux fois plus que l'ensemble du marché.

Comme Peugeot, le groupe a souffert sur les émergents: Russie, Turquie, Algérie et Inde, et du gel de ses activités en Iran l'été dernier.

N.G.