BFM Business

Pourquoi Audi mise tout sur le Q

Le Q5 étaitle modèle le plus vendu par Audi en 2016, avec 278.000 unités écoulées.

Le Q5 étaitle modèle le plus vendu par Audi en 2016, avec 278.000 unités écoulées. - J.B.

Après le petit Q2 l’automne dernier et le renouvellement du Q5 ce printemps, le constructeur allemand produira dès l’année prochaine le Q8, un SUV sportif, puis en 2019, le Q4. De quoi occuper tout l’espace sur ce marché en vogue des vrais-faux 4X4.

Q2, Q3, Q5, Q7, et désormais Q4, puis Q8, Audi se verra-t-il bientôt rebaptisé "Qudi"? Le constructeur allemand mise en effet à fond sur les Q, sa gamme de SUV de toutes les tailles. Après le concept, présenté au salon de Détroit (Etats-Unis) en janvier, le Q8 de série sera produit dès 2018 dans l’usine Audi de Bratislava (Slovaquie), a officialisé Audi mardi. Ce grand SUV doit notamment permettre à Audi de conquérir de nouveaux clients sur les marchés nord-américains, chinois ou russes. L’année suivante, un autre SUV viendra enrichir le catalogue. Le Q4 sera lui assemblé dans l’usine de Györ (Hongrie).

Le SUV, déjà 60% des ventes chez Porsche

D’ici la fin de la décennie, Audi disposera donc de 6 SUV différents, du compact Q2 au grand Q7 ou au coupé Q8 (et sans compter les versions sportives comme les SQ5 ou SQ7), occupant ainsi toutes les tailles de ce marché en vogue.

"Nous allons ajouter deux nouveaux SUV à notre gamme existante et ainsi augmenter fortement notre compétitivité sur un segment extrêmement dynamique", indiquait le Prof. Dr. Hubert Waltl, membre du directoire en charge de la production et de la logistique, dans un communiqué du groupe allemand.

Certains dirigeants de la marque allemande laissaient même entendre que les SUV pourraient à terme représenter la moitié des ventes d’Audi. Porsche, avec qui Audi va bientôt développer des composants communs, plus de 60% des voitures vendues sont des SUV, avec le compact Macan en tête. Les chiffres donnent donc plutôt raison à Audi. 

Une dizaine de SUV à venir dans le groupe Volkswagen

Apparu discrètement au tournant des années 2000 avec le BMW X5 (premier du genre et bête curieuse à l’époque), puis popularisé en 2007 avec le Nissan Qashqai, le SUV est devenu en une dizaine d’années une rente pour tous les constructeurs, et les marques premium en particulier. En 2016, 28,8% des voitures vendues dans le monde étaient des SUV, soit 24,3 millions de voitures selon le cabinet JATO.

Or, toujours selon des chiffres du cabinet Jato Dynamics, 15% seulement des ventes du groupe Volkswagen (toutes marques confondues dont Audi) étaient des SUV, alors que le groupe est devenu numéro 1 mondial. "Le groupe allemand est en retard sur ses principaux concurrents en matière de SUVification", note Felipe Munoz, consultant chez JATO. Volkswagen compte bien se rattraper dans les années à venir. De VW à Audi, en passant par Lamborghini avec l’Urus, ou le grand SUV Seat. Ce qui pourrait asseoir encore un peu plus la place de numéro 1 mondial des ventes du Groupe Volkswagen.

Pauline Ducamp