BFM Business

Montebourg veut convertir les chômeurs de l’automobile à l’aéronautique

Entre l'automobile et l'aéronautique, il y a de nombreuses similitudes industrielles

Entre l'automobile et l'aéronautique, il y a de nombreuses similitudes industrielles - -

Le ministre du Redressement productif entend mettre en place un système pour trouver un avenir aux ouvriers de l’automobile laissés sur le carreau : les former à l’aéronautique.

Et si les salariés de l'automobile en difficulté se tournaient vers l'aéronautique ? C'est le souhait émis ce vendredi 25 janvier par Arnaud Montebourg. Le ministre du redressement productif veut mettre en place un plan de mobilité inter sectorielle...

Les passerelles ne sont pas illogiques. Entre l'automobile et l'aéronautique, il y a de nombreuses similitudes industrielles. Les deux sont des métiers de construction et de technologie. Arnaud Montebourg y voit un socle commun, et veut proposer aux emplois menacés dans l'automobile un transfert vers les métiers de l'aéronautique.

L'aéronautique : ''antidépresseur" de l'économie française

Pour y parvenir, les équipes du ministre du Redressement productif vont faire un travail de" dentellière", pour reprendre leur propre expression. Ils planchent pour identifier les besoins, coordonner les demandes, et adapter les plans de formations adéquats avec le ministre de la Formation professionnelle.

Ces reconversions sur mesure vont être proposées notamment aux salariés des 70 à 90 PME sous-traitantes dans l'automobile actuellement devant les tribunaux de commerce.

En toile de fonds de ce plan de mobilité, il y a bien sur PSA qui supprime 8000 postes et Renault qui ne remplace pas 7500 départs à la retraite. Dans ce contexte morose, Arnaud Montebourg n'hésite pas à qualifier l'aéronautique d''antidépresseur" de l'économie française, et lance un appel à la jeunesse pour qu'elle se dirige vers ce secteur porteur...

Mathieu Jolivet