BFM Business

Malgré les turbulences, Ryanair bat une nouvelle fois son record de passagers

-

- - PxHere

La compagnie aérienne à bas coût Ryanair a annoncé mercredi avoir transporté 129 millions de passagers en 2017, établissant un nouveau record malgré des turbulences sociales et un ralentissement en fin d'année.

Ryanair reste numéro 1 en Europe en termes de passagers transportés en 2017. La compagnie irlandaise à bas coût a comptabilisé 10% de clients de plus l'an passé par rapport à 2016, qui constituait déjà un nouveau record pour l'entreprise irlandaise.

Avec 129 millions de passagers en 2017 (contre 117 millions en 2016), Ryanair devrait jouer au coude à coude avec le groupe aérien Lufthansa (qui comprend outre la compagnie allemande Swiss, Austrian Airlines et Eurowings) qui annonçait avoir atteint 121 millions de passagers en décembre dernier avant la période de Noël. Pour autant, les deux compagnies européennes restent loin des géants américains American Airlines (198 millions de passagers en 2016) et Delta (184 millions). 

Des milliers de vols annulés

Le rythme de l'augmentation de Ryanair a toutefois connu un trou d'air en fin d'année, les hausses à deux chiffres enregistrées au début 2017 - en comparaison annuelle - laissant la place à des progressions plus modestes aux tournants de l'automne et de l'hiver. En décembre, Ryanair a transporté 9,3 millions de passagers, seulement 3% de plus d'une année sur l'autre.

Le groupe a néanmoins mis en avant la progression du taux de remplissage de ses avions, à 95% en décembre soit un point de plus par rapport à décembre 2016. Ryanair a connu quelques turbulences depuis le mois de septembre après avoir dû annuler des milliers de vols de façon intempestive. La compagnie avait mis ces annulations sur le compte d'un souci de planning de vacances, mais ce problème a aussi mis en exergue un malaise social au sein du personnel. 

Menacée par des grèves de pilotes dans plusieurs pays d'Europe juste avant les fêtes de Noël, Ryanair a opéré un virage à 90 degrés en annonçant qu'elle acceptait désormais de négocier avec des syndicats de pilotes et de personnel de cabine - ce qu'elle avait toujours catégoriquement refusé auparavant.

Bientôt une base en France?

Des pilotes allemands se sont néanmoins mis en grève le 22 décembre, à l'appel du syndicat Cockpit insatisfait des premières propositions de Ryanair, notamment sur la question des salaires. Même si aucun vol n'a été annulé, ce mouvement a constitué la première grève de pilotes Ryanair de l'histoire de cette compagnie trentenaire.

La reconnaissance de syndicats représente un virage stratégique qui pourrait modifier les horizons de la compagnie. Des informations de presse ont ainsi évoqué la possibilité que Ryanair ouvre des bases en France, où elle ne stationne aucun avion actuellement du fait d'incompatibilités d'humeur autour des questions de droit du travail. Interrogée à ce sujet par l'AFP, la compagnie n'a pas démenti qu'un projet était dans les cartons, mais n'a fourni aucun détail. 

Frédéric Bianchi avec AFP