BFM Business

Licenciée en raison de ses retards, elle porte plainte contre la SNCF

-

- - -

Employée comme secrétaire en CDI, dans un cabinet d’avocats à Lyon, une jeune femme a été licenciée pendant sa période d’essai, en raison de ses retards répétés. Des retards qu’elle impute à la SNCF.

La jeune femme réclame 45.000 euros de dommages et intérêts à la SNCF. Son avocat, maître Metaxas s’exprime sur BFMTV.