BFM Business

Les Etats-Unis sortent du capital de General Motors

General Motors avait été temporairement nationalisé par l'Etat américain.

General Motors avait été temporairement nationalisé par l'Etat américain. - -

Le Trésor américain a annoncé, ce mardi 10 décembre, avoir vendu le solde de sa participation dans le constructeur automobile. Par ailleurs, Mary Barra devrait succéder à Daniel Akerson au poste de directeur général de General Motors.

Washington n'est désormais plus actionnaire de General Motors. Le Trésor américain a annoncé, ce mardi 10 décembre, avoir vendu les dernières parts qu'il détenait dans le capital du constructeur automobile.

Le secrétaire au Trésor, Jack Lew a jugé que cette vente "clôturait un important chapitre de l'histoire du pays". Il restait environ 30 millions de titres GM, soit 2,2% du capital du groupe, entre les mains de l'Etat depuis sa dernière vente le 21 novembre, a précisé un responsable du Trésor.

L'administration n'a toutefois pas précisé à quel cours Washington a accepté de céder ses parts.

Mary Barra va succéder à Dan Akerson

Le PDG de General Motors, Dan Akerson, a réagi mardi matin en affirmant que General Motors "serait toujours reconnaissant d'avoir eu une seconde chance". Selon Bloomberg, ce dernier devrait être remplacé par Mary Barra, qui occupe actuellement le poste de vice-présidente en charge du développement des produits, de la logistique et des achats. Elle sera ainsi la première femme à occuper le poste de directrice générale du géant de Detroit.

En 2009, l'Etat américain avait été contraint de voler au secours de General Motors, qui avait dû déposer le bilan, criblé de dettes. 49,5 milliards de dollars avaient été débloqués sous forme de prêts, transformés ensuite en actions; ce qui avait abouti à la nationalisation temporaire du groupe par l'Etat, qui détenait alors 60% de l'entreprise.

L'opération s'est soldée sur le plan comptable par une perte d'environ 10 milliards de dollars pour les contribuables, le Trésor estimant n'avoir récupéré que 39 milliards de dollars sur son investissement sur GM.

J.M. avec AFP