BFM Business

Léger regain d'activité des aéroports parisiens en mai

Il reste toutefois cinq fois moins important que lors du même mois de 2019 mais c'est une amélioration notable par rapport à avril.

Aidé par les premières levées de restrictions de déplacements et des week-ends à rallonge, le trafic des aéroports parisiens a connu une légère embellie en mai, tout en restant cinq fois moins important que lors du même mois de 2019.

Près de 1,9 million de passagers ont transité le mois dernier par les aéroports d'Orly et de Roissy, soit une augmentation de 1,7 million par rapport à mai 2020, a précisé mercredi le gestionnaire de ces installations, le Groupe ADP.

Le trafic ne représente certes que 20,4% de celui de 2019, référence avant la pandémie de Covid-19, a souligné ADP dans un communiqué.

Mais il s'agit d'une amélioration notable par rapport au mois d'avril, quand ce ratio n'était que de 13,9%. Les responsables d'ADP avaient dit avoir noté un regain d'affluence lors des ponts du mois de mai.

1,9 million de passagers

Spécialisé dans les liaisons intérieures et l'outre-mer, Orly, qui a accueilli en mai 27,6% du nombre de passagers du même mois de 2019, est à cet égard mieux placé que Roissy, qui dessert davantage de pays lointains toujours difficilement accessibles, et n'a retrouvé que 17,4% du trafic de mai 2019 le mois dernier.

ADP, qui avait fermé certains terminaux pour s'adapter à la chute de la fréquentation, a indiqué en avoir rouvert plusieurs ces dernières semaines: le 1 et le 4 à Orly, et les 2B et 2D, réaménagés après d'importants travaux, à Roissy.

Au niveau du groupe ADP, qui gère une vingtaine d'aéroports dans le monde, d'Amman à Santiago du Chili, le trafic de mai ne représentait que 21,2% de celui de 2019, soit une nouvelle baisse de rythme par rapport à avril (25,7%).

Depuis le début de l'année, "le trafic du Groupe ADP est en baisse de 39,6% par rapport à 2020, à 38,3 millions de passagers, soit 29,0% du niveau du trafic groupe sur la même période en 2019, tandis que le trafic à Paris Aéroport est en baisse de 58,8%, à 7,9 millions de passagers, ce qui représente 18,6% du niveau de trafic sur la même période en 2019", a encore précisé l'entreprise, dont l'Etat français est l'actionnaire majoritaire.

La pandémie a fait chuter de 60% le nombre de passagers des compagnies aériennes en 2020.

Encouragé par la remontée des réservations, le secteur espère repartir cet été à la faveur de la progression des campagnes de vaccination et la mise en place de certificats sanitaires.

OC avec AFP