BFM Business

La Poste et SGS France font passer le code de la route à un million de candidats chacun

SGS a obtenu l’agrément du Ministère le 23 mai 2016 pour faire passer l'examen du code de la route.

SGS a obtenu l’agrément du Ministère le 23 mai 2016 pour faire passer l'examen du code de la route. - SGS

Agréée par l'État en juin 2016 pour faire passer le code du permis de conduire, La Poste assure avoir, depuis, fait passer l'examen à un million de candidats. Autant que SGS France, l'autre entreprise agréée il y a un an et demi. D'autres opérateurs privés ont été agréés entretemps.

La privatisation de l'examen théorique du permis de conduire, impulsée par la loi Macron d'août 2015, connaît un vrai succès. Dix-huit mois après l'attribution par l'État des deux premiers agréments à SGS et à La Poste, ce coup de jeune a débloqué le goulet d'étranglement de l'examen du code en démultipliant l'offre, tout en la rendant plus accessible. Ces deux organismes ont, chacun, réussi à inscrire un million de candidats sur la période, via leur site internet dédié (www.laposte.fr/lecode et www.objectifcode.sgs.com).

L'émergence de ces deux opérateurs privés -les premiers agréés par l’État en juin 2016- a permis d'organiser la surveillance de l’examen du code de la route en lieu et des place des inspecteurs du ministère des transports. L'objectif était double: offrir des créneaux horaires plus amples (y compris le samedi) en multipliant les possibilités pour un candidat de passer l'examen du code (facturé au prix unique de 30 euros) et soulager les inspecteurs afin qu’ils se recentrent sur les épreuves pratiques, pour libérer chaque année, 142.000 places supplémentaires pour l'examen pratique. Modernisée, l’épreuve théorique du code est en outre individualisée, sur tablette ou ordinateur, chaque candidat choisissant sa date d'examen sur Internet.

SGS revendique 460 centres d'examen, la Poste en a 550

"Grâce à ObjectifCode, le délai moyen pour réserver une place à l’examen du code a été ramené à neuf jours mais il est possible de s’inscrire jusqu’à la veille avant midi selon les disponibilité" explique Roselyne Defer, directrice du programme au sein du groupe SGS France. Chez cet opérateur d'origine suisse, les candidats passent l'examen dans les centres de contrôle technique de ses deux marques (Auto Sécurité et Sécuritest). Au total, SGS revendique 460 sites répartis en métropole et dans les DOM-TOM pour faire passer le code.

La Poste s'est, elle, naturellement tournée vers ses propres locaux pour accueillir les candidats: bureaux, salles de formation ou de réunion. Les épreuves sont organisées dans des sites collectifs (jusqu’à 18 candidats) ou individuels (dans lesquels les candidats sont seuls dans des espaces réservés). 6500 sessions sont assurées chaque semaine par près de 2000 postiers formés pour surveiller le bon déroulement des examens.

Bureau Veritas et Dekra ont aussi été agréés par l'État

D'autres opérateurs privés ont été agréés pour faire passer l'examen théorique du permis de conduire et renforcer ainsi le choix des candidats. Bureau Veritas (avec son service Code'nGo) et Dekra (avec son site www.le-code-dekra.fr) se sont lancés sur le "marché" en 2017 et vont mailler progressivement le territoire avec leurs centres d'examen.

Fin 2017, Bureau Veritas s'est ainsi adossé à l’AFPA qui lui apporte ses centres de formation pour ouvrir 110 salles d’examen sur toute la France.

Frédéric Bergé