BFM Business

La NASA finance la création d'un avion supersonique silencieux

L'agence spatiale américaine a signé un contrat de 247,5 millions de dollars avec Lockheed Martin pour concevoir, produire et tester un avion pouvant franchir le mur du son sans produire de bang. Un premier exemplaire pourrait décoller pour des tests au-dessus des zones habitées d'ici à 2022.

La Nasa se lance à la conquête des avions supersoniques. La célèbre agence spatiale américaine a confié au constructeur américain Lockheed Martin la construction d'un avion censé franchir le mur du son sans produire le "bang" sonore bruyant grâce à sa technologie Quiet Supersonic. Le contrat passé est évalué à 247 millions de dollars et s'étale jusqu'au 31 décembre 2021. L'avion sera construit sur un site californien de l'industriel.

À la fin de ce contrat, le constructeur devra avoir conçu un avion qui, en vol, fera le "bruit d'une porte de voiture qui claque" -soit environ 75 décibels- en volant à 55.000 pieds d'altitude (environ 16.800 mètres) à la vitesse de 1.560 km/h.

Sur les photos mises en avant par la Nasa, la maquette de l'aéronef a une carlingue allongée se terminant par un nez lui aussi allongé. De toutes petites ailes font leur apparition devant le cockpit tout en ne dépassant pas du reste de la carlingue et deux ailes delta à angle très aigu assurent la portance.

Cet avion supersonique silencieux pourrait révolutionner le transport aérien de passagers et même de fret, puisqu'il pourrait permettre le survol de zones habitées.

L'agence fédérale américaine prévoit de faire voler son nouvel X-plane dès 2022 au-dessus d'un certain nombre de villes américaines pour récolter des données et surtout recueillir l'avis des habitants des États-Unis qui avaient protesté dans les années 1970 contre l'atterrissage du Concorde à New-York alors qu'il ne franchissait le mur du son que lorsqu'il survolait l'Atlantique.

La start-up Boom a reçu le soutien de Japan Airlines

Ce futur avion de la Nasa ne va pas immédiatement relancé l'aviation supersonique commerciale, qui a pris fin avec la mise hors-service du Concorde en 2003. Pour l'instant aucun siège de passagers n'est prévu à bord.

En revanche, la start-up américaine Boom Technology a, elle, levé des fonds pour concevoir un avion supersonique embarquant des passagers à bord. Elle vient de boucler un tour de table de 33 millions de dollars, portant à 41 millions le montant total levé pour mener à bien son projet.

Elle a reçu le soutien de compagnies renommées comme la japonaise Japan Airlines qui misé 10 millions de dollars sur le projet et s'est engagée sur des pré-commandes de 20 appareils. Elles s'ajoutent à l'engagement de la compagnie aérienne de Richard Branson ayant signé dès 2016 une option pour acheter dix exemplaires du futur avion supersonique...

Frédéric Bergé