BFM Business

La croissance du trafic aérien assurée par les compagnies low-cost

Les compagnies low-cost ont transporté plus d'un milliard de personnes en 2016.

Les compagnies low-cost ont transporté plus d'un milliard de personnes en 2016. - Denis Charlet - AFP

En 2016, 3,7 milliards de passagers ont été transportés à travers le monde, soit 6% de plus que l'année précédente. Les low-cost y ont fortement contribué.

Le trafic aérien de passagers a poursuivi sa progression en 2016 grâce au dynamisme des compagnies à bas coûts, a indiqué ce lundi l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI).

Pour l'ensemble de l'année 2016, un total de 3,7 milliards de passagers ont en effet été transportés par les compagnies aériennes à travers le monde, une hausse de 6% sur l'année précédente dont le volume avait augmenté de 7%, selon les données de l'agence des Nations unies spécialisée dans le transport aérien.

La croissance a été plus marquée en Asie (+8%), au Moyen-Orient (+11,2%), en Amérique latine (+6,5%) ou en Afrique (+5,7%), tandis que le rythme a été plus lent en Europe (+4,3%) ou en Amérique du nord (+3,5%), qui représente néanmoins 13% du total du trafic mondial en volume. "Plus de la moitié des touristes dans le monde qui voyagent à l'international chaque année ont été transportés par voie aérienne", a noté l'OACI.

Les low-cost ont transporté plus d'un milliard de passagers

Les compagnies dites low-cost ont assuré 28% du trafic aérien de passagers en franchissant pour la première fois la barre du milliard de personnes transportées dans leurs avions.

En Europe, les compagnies à bas coûts ont transporté près du tiers des passagers, soit une proportion un peu plus importante qu'en Asie (31%) ou en Amérique du nord (25%). "L'augmentation de la présence des compagnies low-cost, notamment dans les économies émergentes, ont contribué à la progression du trafic passagers dans le monde", selon l'OACI.

Sur le plan financier, la hausse du trafic et un coût du carburant toujours avantageux avec des prix du pétrole plus faibles devraient permettre aux compagnies aériennes de dégager des bénéfices d'exploitation de 60 milliards de dollars, de l'ordre de deux milliards de plus qu'en 2015. "Plus d'un tiers des bénéfices proviennent des transporteurs nord-américains, dont le trafic intérieur de passagers représente les deux tiers de leurs opérations", selon les estimations de l'OACI.

Y.D. avec AFP