BFM Business

L'ex-patron de Volkswagen perçoit une retraite de 3.100 euros par jour

Martin Winterkorn avait quitté Volkswagen à l'automne 2015

Martin Winterkorn avait quitté Volkswagen à l'automne 2015 - Uwe Anspach - AFP

Le quotidien allemand Bild révèle ce mercredi 4 janvier que Martin Winterkorn, qui avait dû démissionner à la suite du scandale des moteurs truqués, touche actuellement une pension de 1,1 million d'euros par an, correspondant à 70% de son dernier salaire fixe.

Le scandale des moteurs truqués de Volkswagen avait ébranlé l'ensemble de l'Allemagne à l'automne 2015. Et la plaie n'est pas complètement cicatrisée dans l'opinion publique outre-Rhin.

L'information révélée par Bild ce mercredi 4 janvier a ainsi de quoi raviver le mécontentement populaire. Le tabloïd conservateur indique en effet que Martin Winterkorn, l'ex-patron de Volkswagen qui avait démissionné peu après le scandale des moteurs truqués, touche une retraite financée par son ex-employeur à hauteur de 1,1 million d'euros par an, soit 92.000 euros par mois ou 3.100 euros par jour.

De l'intéressement en prime

Ce qui correspond à 70% du salaire fixe qu'il touchait en tant que PDG du groupe, fonction qu'il a occupée de 2007 à 2015. À cela s'ajoute, en plus, 30% de son intéressement de 2015 qu'il n'avait pas encore touché, soit 1,7 million d'euros.

Pour faire face au scandale des moteurs truqués et aux poursuites judiciaires, Volkswagen a mis de côté plus de 18 milliards d'euros de provisions. En mars 2016, le groupe allemand avait admis que Martin Winterkorn avait été informé dès mai 2014 d'irrégularités sur les émissions de moteurs diesel, alors que son ex-dirigeant avait toujours prétendu ne pas être impliqué dans le scandale.

J.M.