BFM Business

Indemnisations des usagers des RER A et B: les voyageurs de la ligne E s'estiment laissés pour compte

Les usagers du RER E réclament le même traitement que les voyageurs des RER A et B qui vont être indemnisés après de nombreux incidents fin 2017. Le RER E est la ligne la moins ponctuelle du réseau.

L'inondation du RER A, les pannes paralysant le RER B ont fait grand bruit en fin d'année dernière. Sur ces lignes, les deux plus fréquentées d'Europe, les voyageurs vont être indemnisés s'ils en font la demande, à cause de ces incidents majeurs. Mais sur d'autres lignes, les voyageurs estiment être oubliés. Les usagers du RER E, regroupés en collectif réclament les mêmes compensations et s'adressent à Valérie Pécresse, présidente de la région Ile-de-France et d'IDF Mobilités.

"Ce qu'on lui demande, tout simplement, c'est de n'être pas considérés comme des sous-usagers du réseau Transilien et d'avoir au même titre que les usagers des RER A et B une indemnisation", explique sur BFM Paris Michel Blanco, représentant du collectif.

Mardi, Valérie Pécresse a exclu sur BFMTV d'indemniser "tous les usagers qui ont des problèmes". Mais pour les voyageurs de la ligne E, la situation devient insupportable. 

"On situe la dégradation de la ligne E depuis l'ouverture de la gare de Rosa Parks en 2015", poursuit Michel Blanco. A cette date, les horaires des trains ont été modifiés avec pour conséquences des allongements des temps de parcours pour les voyageurs.

Retards quotidiens et suppressions de trains

La ligne accuse également des retards quotidiens. Le RER E est ainsi la ligne la moins ponctuelle de tout le réseau, selon le dernier bilan de ponctualité d'IDF Mobilités. Au deuxième trimestre 2017, seuls 85,2% des RER E sont arrivés à l'heure alors que l'objectif fixé est de 92,5%.

Dernièrement, les usagers du RER E ont aussi dû subir de nombreuses suppressions de train et une grève du personnel. Sur ce point, ils estiment que la SNCF ne respecte pas son engagement de service minimum en cas de grève. 

"Depuis le 24 décembre, il y a eu des centaines de trains supprimés. A titre d'exemple, le 1er janvier, plus de 83 trains ont été supprimés ce qui est énorme", ajoute Michel Blanco. 

Le collectif des usagers de la ligne E ont lancé une pétition en ligne. Ils réclament des solutions sur les retards constatés et une amélioration de l'information aux voyageurs. 

Carole Blanchard avec Raphaël Maillochon