BFM Business

Incidents sur les RER: Valérie Pécresse demande un dédommagement des voyageurs

Valérie Pécresse a rappelé à l'ordre SNCF et RATP suite aux nombreux incidents sur le RER.

Valérie Pécresse a rappelé à l'ordre SNCF et RATP suite aux nombreux incidents sur le RER. - Eric Piermont - AFP

La SNCF et la RATP étaient auditionnées ce mercredi par Valérie Pécresse, présidente d'IDF-Mobilités. Cette dernière a pointé du doigt les nombreux dysfonctionnements survenus cette année sur les lignes de RER et réclamé un dédommagement des voyageurs.

Coulée de boue dans le RER A, panne géante sur le RER B, retards à répétition du RER D... les incidents ont été nombreux cette année, toujours au détriment des usagers. Une situation qui a conduit Valérie Pécresse à rappeler à l'ordre RATP et SNCF, auditionnés ce jeudi par IDF Mobilités (ex-Stif).

"J'appelle la SNCF et la RATP à une mobilisation générale à hauteur des difficultés que rencontrent ces lignes", a martelé Valérie Pécresse qui souhaite que les voyageurs impactés soient indemnisés et en premier lieu ceux du RER A.

Une indemnisation réclamée

A la fin du mois d'octobre, la ligne était restée paralysée à cause d'une erreur de forage sur le chantier voisin du RER E, entraînant une inondation des tunnels. 

"Je vais demander l'indemnisation aux entreprises de travaux publics responsables de l'accident qui a interrompu la circulation dans le tunnel", a indiqué la présidente d'IDF-Mobilités.

Un rapport commandé par la ministre des Transports sur cet incident a pointé du doigt une série d'erreurs commises par les entreprises en charge des travaux. 

La ponctualité "pas satisfaisante"

Jugeant par ailleurs la ponctualité des lignes RER "pas satisfaisante", Valérie Pécresse souhaite aussi "envisager un dédommagement sur les lignes où le service a été particulièrement insatisfaisant". D'après le dernier bilan d'IDF-Mobilités, aucune ligne de RER ne remplit les objectifs de ponctualité. Au top 3 des lignes les plus en retard figurent les lignes D, A et C. 

Vétusté de certains tronçons du réseau mais aussi multiplication des travaux du Grand Paris Express ont contribué à la multiplication des dysfonctionnements de ces derniers mois. Ces chantiers colossaux font craindre aux associations d'usagers davantage de retards encore et des incidents.

Pour éviter que la situation n'empire, Valérie Pécresse a réclamé à la SNCF et à la RATP "des mesures immédiates" et "des garanties pour les futurs travaux du Grand Paris Express". Parmi ces mesures, elle souhaite que l'information aux voyageurs soit améliorée à travers un "plan massif d'information des usagers". Il est aussi demandé aux opérateurs de fournir une "offre de substitution efficace" ainsi qu'une "sanctuarisation des heures de pointe" pour éviter que les travaux ne soient réalisés quand les utilisateurs empruntent le plus les transports. 

Carole Blanchard