BFM Business

Grèves Air France et SNCF : les prévisions

-

- - -

Dès ce vendredi chez Air France et à partir de mardi prochain à la SNCF, les syndicats appellent à un mouvement de grève. A quoi faut-il s'attendre côté trafic ?

Pour avoir toutes les infos sur la grève du 19 mars, cliquez ici.

Air France prévoit de très fortes perturbations ce week-end en raison de la grève des pilotes des compagnies françaises. Ils protestent contre un amendement voté le 1er novembre par les députés, qui porte l'âge de cessation d'activité en vol de 60 à 65 ans pour les pilotes, et de 55 à 65 ans pour les hôtesses et les stewards à compter du 1er janvier 2010.

La grève commence vendredi à minuit et se terminera lundi à minuit. Les compagnies partenaires d'Air France - Brit Air, Regional, CCM et Airliner - pourraient également subir quelques annulations de vols.

Vendredi : Air France prévoit 1 vol sur 2 sur les longs et moyens courriers au départ de tous les aéroports français.

Samedi et dimanche : le trafic pourrait être encore plus perturbé sur les vols partant de Paris.

Pour renseigner les voyageurs, la compagnie a mis en place un numéro vert : 0 800 240 260. Les prévisions de trafic seront également disponibles, chaque soir à 20h pour le lendemain, sur le site airfrance.fr

Grève à la SNCF le 18 novembre

Une grève se profile aussi à la SNCF. La FGAAC (2ème syndicat chez les conducteurs de trains) et la CFDT appellent à une grève reconductible à partir du mardi 18 novembre à 20h. Les syndicats protestent contre une réorganisation du travail dans le fret ferroviaire. Un décret, qui devrait paraître prochainement, modifie notamment les heures de conduite de jour et de nuit, la durée des repos hors domicile, et le nombre de nuits de conduite d'affilée pour les conducteurs de fret.

Selon la direction de la SNCF, il s'agit d'aménager le temps de travail des personnels volontaires : par exemple, étendre d'une heure les amplitudes journalières, contre un coup de pouce sur les salaires.

Bruno Duchemin, le secrétaire général de la FGAAC revient sur les raisons de cette grève : « La SNCF veut changer la réglementation du travail des conducteurs, et en plus elle veut augmenter les temps de conduite et les durées maximales des journées. On en arrive par exemple à des temps de conduite de nuit sans pause de 7h30. Ca nous semble hors des limites possibles pour tout individu normalement constitué, c'est pourquoi il nous faut établir un rapport de force pour essayer de créer de nouvelles conditions de négociations dans la semaine qui vient ».

De son côté, la CGT a affirmé qu'elle annoncerait des actions prochainement.

La rédaction et Céline Pitelet