BFM Business
Transports

Grève des taxis : trafic perturbé dans toutes les grandes villes

Le trafic a été perturbé dans toute l'Île de France.

Le trafic a été perturbé dans toute l'Île de France. - -

A Paris, Bison Futé préconise d'éviter le boulevard périphérique jeudi matin. Dans plusieurs villes de France, les taxis grévistes se sont rassemblés en périphérie pour converger en journée vers le centre-ville.

Une opération escargot des taxis est prévue ce jeudi dans toute la France. A Paris, les voies d'accès en direction de la capitale seront plus difficiles que d'ordinaire. Différents cortèges se rassemblent en effet en onze points autour de Paris et ont convergé à partir de 9h30 vers la capitale.

>> Le point sur le trafic avec Bison Futé

• Perturbations dans toute l'Île-de-France

Entre 600 et 800 taxis sont partis de l'aéroport de Roissy (nord-est de Paris) pour emprunter l'autoroute A1 en direction de la porte de la Chapelle. Ils doivent entrer dans Paris pour se rendre place du Trocadéro, où ils pensent arrivers vers 13 heures. Plusieurs centaines d'autres se sont également mis en route peu après 9 heures depuis Orly (sud de Paris).

Plusieurs convois, d'environ 200 taxis chacun, bloquaient en outre les autoroutes du sud de l'Île-de-France. L'un est parti de Corbeil-Essonnes (Essonne), un autre des Ulis (Essonne), d'autres de l'Eure-et-Loir et du Loiret. Les deux cortèges partis des Ulis et de Corbeil-Essonnes devraient se rejoindre pour converger ensemble vers Paris.

• Trois-cents taxis au stade Gerland de Lyon

A Lyon, entre 250 et 300 taxis se sont retrouvés jeudi matin devant le stade Gerland dans le but de converger vers l'Agence régionale de santé (ARS) près du centre-ville.

A ces manifestants devraient s'ajouter des dizaines d'autres véhicules de la région, venant notamment d'Ardèche et de Loire. Deux-cents, en tout, sont attendus dans la journée par les organisateurs.

• Bouchons à Toulouse autour de l'aéroport

A Toulouse, quelque 200 taxis avaient pris place autour d'un rond-point pour filtrer l'accès à l'aéroport Toulouse-Blagnac. S'ils ne perturbaient pas directement la circulation, les bretelles d'accès à l'aéroport étaient en revanche saturées.

Des bouchons étaient également signalés sur la rocade en plusieurs endroits, d'une longueur allant jusqu'à 5 km.

200 autres taxis étaient également rassemblés en ville, pour certains devant la Caisse des travailleurs indépendants, pour d'autres devant l'Agence régionale de santé (ARS).

• Deux points de rassemblement à Marseille

A Marseille, les opérations escargot aux entrées de la ville ont commencé dès le début de matinée. A 9 heures, celles-ci provoquaient 2,5 km de bouchons sur l'A 55 dans le sens Martigues-Marseille, et 7 km de bouchons sur l'A7 dans le sens Lyon-Marseille.

Les organisateurs de la manifestation attendent en tout autour d'un millier de taxis sur les deux points de rassemblement : l'un au nord de la ville, avenue Alexandre-Fleming, l'autre au sud, boulevard Rabateau, au niveau de l'entrée de l'A 50. Sur ce second point, plus d'une centaine de manifestants bloquaient une file de circulation à 9h30.