BFM Business
Transports

Grève des Taxis : les raisons de leur colère

De nombreux taxis sont en grève ce jeudi.

De nombreux taxis sont en grève ce jeudi. - -

Des syndicats de taxis appellent à une mobilisation nationale et des opérations escargots, jeudi, pour protester notamment contre la concurrence déloyale exercée, selon eux, par certains véhicules et motos.

Les taxis sont en colère et comptent bien le faire savoir. Les différents syndicats et fédérations de la profession appellent ce jeudi les 55.000 taxis de France à des rassemblements dans les grandes villes et sur les axes autoroutiers.

Des barrages et des opérations "escargots"

A 06h30 des barrages étaient installés sur plusieurs autoroutes convergeant vers la capitale, notamment au départ des aéroports de Roissy et Orly.

Un rassemblement est également prévu à la mi-journée devant l'Ecole Militaire à Paris, selon des organisateurs.

Pourquoi font-ils grève ? "Les motos et les véhicules de tourisme avec chauffeurs, qui sont au nombre de 10.000 environ aujourd’hui, représentent une concurrence déloyale qui est presque autorisée par les pouvoirs publics puisque personne ne respecte aucune règle", estime Ahmed Sembel, vice-président de la Fédération nationale des taxis indépendants. "On exige une réforme de la loi qui encadre ces activités, et un moratoire sur les sociétés qui ont déjà l'autorisation d'exercer", plus de 500, selon lui.

Le transport des malades mis à mal

Les fédérations redoutent aussi les conséquences d'une disposition sur le transport de malades, introduite dans la loi de financement de la sécurité sociale 2013 à des fins d'économies, qui met en place des procédures d'appels d'offre.

Les taxis indépendants n'auront pas les moyens de répondre à ces appels d'offre voulus par les pouvoirs publics et de "faire face aux grosses sociétés telles que Veolia", explique Ahmed Sembel. Or, le transport des patients peut représenter jusqu'à 90% du chiffre d'affaires des taxis en zone rurale, selon la profession.

Les dépenses de transport prises en charge par l'assurance maladie représentaient en 2010 3,5 milliards d'euros (2,1% des dépenses de l'assurance maladie) pour plus de 5 millions de bénéficiaires, selon le rapport de la Cour des comptes de 2012. Ces dépenses pour l'assurance maladie ont augmenté de 63% entre 2001 et 2010, selon cette source.