BFM Business

Goodyear: étrange partie de poker menteur

L'avenir de Goodyear-Amiens paraît définitivement compromis

L'avenir de Goodyear-Amiens paraît définitivement compromis - -

Un comité central extraordinaire d'entreprise de Goodyear doit se tenir le 21 novembre consacré à l'avenir de l'usine d'Amiens-Nord. En fait, les deux usines d'Amiens du fabricant de pneus sont obsolètes dans un marché en surcapacité.

Les experts industriels qui ont récemment fait le point sur le dossier ne comprennent pas ce qui est en train de se passer. "En tout cas, je peux vous dire une chose, dit l'un d'eux, c'est de la politique, pas de l'économie, et certainement pas de l'industrie".

Parce que les deux usines, d'Amiens-Nord et Sud, sont mortes, les deux! Le verdict est sans appel. c'est vrai que dans celle d'Amiens Nord la situation est encore plus dégradée que dans l'autre, mais sur les deux sites, on est aux limites.

Un secteur en surcapacités

Il faudrait des centaines de millions d'euros d'investissement pour produire dans des conditions normales. Or le secteur est en surcapacité, et personne ne peut imaginer mettre de l'argent, d'autant que le groupe Titan lui-même est en perte de vitesse

Ce constat, Arnaud Montebourg le connait. Pourquoi dès lors se lancer dans un jeu de poker menteur ? Cette question dépasse les experts, qui livrent un avis froid sur deux usines irrémédiablement condamnées.

Stéphane Soumier