BFM Business

Goodyear-Amiens: la consultation est close

L'usine Goodyear va fermer ses portes

L'usine Goodyear va fermer ses portes - -

La direction du groupe a clôturé, ce jeudi 7 novembre, la procédure d'information sur la fermeture de l'usine d'Amiens-Nord. Les syndicats jugent cette procédure illégale.

Le conflit se poursuit à Goodyear. La direction du groupe a mis un terme, ce jeudi 7 novembre, la procédure d'information des représentants du personnel de l'usine d'Amiens-Nord avant sa fermeture, avec un Comité central d'entreprise (CCE) à Rueil-Malmaison.

"La procédure d'information-consultation du CCE est maintenant terminée", indique la direction dans un communiqué, ce qui ouvre la voie à la mise en oeuvre du plan social prévoyant la fermeture de l'usine de 1.173 salariés.

Une démarche jugée illégale faute de consultations suffisantes, selon des syndicats.

La fermeture d'Amiens-Nord, qui emploie 1.173 salariés, a été annoncée le 31 janvier après un bras de fer avec le personnel remontant à avril 2007.

Offre de Titan

La proposition de l'américain Titan de reprise partielle et sous conditions de l'usine d'Amiens-Nord ne devrait pas être évoquée, Goodyear Dunlop Tires France (GDTF) n'ayant "pas reçu de nouvelle offre", selon un porte-parole.

"On ne peut être que contre la fermeture d'une usine mais notre avis n'est que consultatif", a assuré la secrétaire du CCE, Catherine Charrier, représentante de la CFE-CGC. Elle a insisté sur le fait que la CFE-CGC a été "le seul syndicat à avoir demandé des améliorations des mesures d'accompagnement des salariés" dont les postes sont supprimés.

Diane Lacaze & AFP