BFM Business

EasyJet veut recruter 1200 hôtesses et stewards d'ici la fin de l'année

L'essentiel des recrutements devraient être effectué d'octobre à décembre 2017.

L'essentiel des recrutements devraient être effectué d'octobre à décembre 2017. - REMY GABALDA / AFP

La compagnie britannique n'a pas précisé les pays d'affectation des nouvelles recrues.

La compagnie easyJet a annoncé ce lundi le lancement d'un plan de recrutement de 1200 personnels navigants commerciaux pour anticiper la croissance du groupe, sans préciser les pays d'affectation. La compagnie low cost avait déjà annoncé le recrutement de 450 pilotes au mois de mai, rappelle-t-elle dans un communiqué.

EasyJet a précisé à l'AFP que ces 1200 emplois correspondent à la fois à des créations de postes et à des remplacements de certains départs. Ces nouvelles recrues viendront compléter les 12.000 collaborateurs travaillant pour le groupe tout poste confondu. Différents pays devraient être concernés par ce plan de recrutement mais la répartition se fera plus tard lorsque la compagnie aura annoncé ses perspectives de fréquentation pour la prochaine saison.

L'essentiel des recrutements, qui commencent lundi, devrait être effectué au début de l'exercice décalé de la compagnie, soit d'octobre à décembre 2017. Ces recrutements sont réalisés pour "accompagner la croissance de la compagnie", explique easyJet sans plus de précision.

La nouvelle filiale pas concernée par le plan de recrutement

Ce plan intervient après qu'easyJet a annoncé tout récemment la création d'une nouvelle compagnie aérienne appelée easyjet Europe et basée à Vienne en Autriche pour lui permettre de continuer à voler à travers l'Europe et en domestique au sein des pays de l'Union européenne après la réalisation du Brexit. La sortie de l'Union européenne, prévue pour mars 2019, pourrait en effet faire sortir le Royaume-Uni du ciel unique européen, un accord qui permet aux compagnies basées dans les pays concernés de voler sans entrave à travers toute l'Europe.

Le plan de recrutement ne concerne pas pour l'instant cette filiale, dont la création ne devrait pas avoir de conséquences sur les emplois existants au Royaume-Uni, comme l'avait précisé la directrice générale sur le départ, Carolyn McCall. La compagnie, qui verra sa patronne quitter le groupe début 2018, a obtenu un certificat de transport aérien (CTA) auprès d'Austro Control le 20 juillet. EasyJet compte à ce jour plus de 270 appareils qui opèrent sur 880 lignes dans 31 pays et transporte plus de 70 millions de passagers chaque année.

P.L avec AFP