BFM Business

Désormais, PSA vend ses voitures neuves en ligne

Les automobilistes ont désormais la possibilité d'acquérir en ligne n'importe quel modèle Peugeot, Citroën et DS. (image d'illustration)

Les automobilistes ont désormais la possibilité d'acquérir en ligne n'importe quel modèle Peugeot, Citroën et DS. (image d'illustration) - Automobiles Peugeot

Le groupe automobile français PSA permet, depuis ce mercredi, aux automobilistes de commander leur nouveau véhicule neuf en ligne. Qu'il s'agisse d'un modèle Peugeot, Citroën ou DS.

Commander une voiture neuve sur internet, comme on commande un livre sur Amazon, est désormais chose aisée. PSA (propriétaire des marques Peugeot, Citroën et DS) en est convaincu: la vente de voitures doit évoluer et se digitaliser. Le groupe de Carlos Tavares a donc réalisé une profonde mise à jour de ses sites et applications Peugeot Webstore et Citroën Carstore.

Jusqu'à présent, ces plateformes permettaient aux éventuels clients du groupe automobile d'identifier les modèles d'occasion et de direction disponibles en stock près de chez eux. Désormais, les internautes français peuvent commander, en ligne, leur nouveau véhicule neuf.

-
- © Capture d'écran BFM Business

Après avoir renseigné leur localisation (ville ou code postal), les acheteurs potentiels sont invités à compléter un formulaire afin d'identifier précisément le modèle qu'ils convoitent (silhouette, finition, motorisation). Le moteur de recherche des deux sites présente alors les exemplaires disponibles à la commande.

Si les clients n'ont pas la possibilité de véritablement personnaliser leur auto (le nombre de coloris est limité et les options présélectionnées), ils peuvent simuler leur financement ou encore la reprise de leur ancienne voiture. Une fois ces opérations terminées, il reste alors à payer le véhicule désiré.

Quel que soit le modèle choisi (citadine, berline, SUV...) Peugeot, Citroën et DS demandent aux clients de consigner la somme de 500 euros. L'intégralité de la facture du véhicule, qui ne comprend pas les frais d'immatriculation, est à acquitter auprès du concessionnaire qui procède à la livraison. 

Une pratique de plus en plus courante à l'étranger 

Avant de lancer ses nouvelles plateformes et de commercialiser en ligne l'ensemble de ses modèles, le groupe PSA -qui se présente désormais comme "le premier constructeur automobile européen à vendre en ligne de véhicules neufs en France"- a mené plusieurs expérimentations. Le constructeur tricolore a notamment ouvert, ces derniers mois, deux e-shops dédiés à la commercialisation de ses véhicules électriques. 

Le comportement des acheteurs a également été analysé par les équipes de PSA. "90% de nos clients engagent leur parcours d'achat sur internet" indique Stephen Norman, directeur des ventes et du marketing du groupe, qui voit dans ce nouveau canal de vente "une formidable opportunité pour gagner de nouveaux clients". 

En dehors de l'Hexagone, la vente en ligne est une pratique de plus en plus courante. En Allemagne, Smart commercialise ses véhicules sur internet depuis plusieurs années. Au Danemark, Volkswagen vend, depuis décembre 2016, l'ensemble de ses modèles sur le web. Une technique qui permet aux constructeurs de résister face aux sites des mandataires, ces derniers proposant des véhicules neufs jusqu'à 30% moins chers qu'en concession.

Antonin Moriscot avec Mathieu Sévin