BFM Business

Covid: la SNCF revoit son offre de transport à la baisse à compter du 29 mars

SNCF

SNCF - Philippe Huguen - AFP

La compagnie ferroviaire va revoir son plan de transport à partir du lundi 29 mars pour s'adapter à la baisse de fréquentation dans les seize départements soumis à des mesures sanitaires renforcées.

Pour s’adapter à la baisse de la fréquentation liée aux nouvelles restrictions sanitaires mises en place dans seize départements, la SNCF a décidé de revoir une nouvelle fois son offre de transport à compter du lundi 29 mars.

> TGV

S’agissant des trains longue distance, la compagnie ferroviaire a observé pour le mois d’avril un recul de 65% des réservations par rapport à la même période en 2019. En conséquence, le plan de transport TGV sera adapté comme suit:

  • Axe Sud-Est: offre inchangée avec 6 TGV sur 10 en semaine, avec un renfort les weekends et vacances scolaires
  • Axe Atlantique: 5 à 6 TGV sur 10 en semaine, avec un renfort les weekends et vacances scolaires.
  • Axe Nord: 3 TGV sur 10, avec un renfort particulier sur Paris-Lille (4 TGV sur 10), et toutes les villes des Hauts-de-France desservies par au moins 2 aller-retour/jour avec Paris.
  • Axe Est: 4 à 5 TGV sur 10, avec un renfort les week-ends et vacances scolaires.
  • OUIGO: 4 TGV sur 10.

Dans un communiqué, la SNCF rappelle qu’il s’agit "d’une moyenne par axe" et que l’offre est "adaptée au cas par cas pour chaque destination en fonction de l’existence de mesures sanitaires renforcées dans les départements au départ ou à l’arrivée ainsi que de l’observation de la demande des voyageurs". Elle indique par ailleurs qu’elle veillera à maintenir les TGV "les plus adaptés en termes d’horaires, en particulier le matin et en fin de journée pour répondre notamment aux besoins de déplacements professionnels".

> Intercités

Pour ce qui est des Intercités, la SNCF souligne que le plan de transport de jour demeurera inchangé, avec 6 Intercités sur 10. Toutefois, le train Intercités de nuit Paris-Toulouse sera suspendu, à l’inverse du Paris-Briançon qui, lui, continuera d’être assuré en semaine.

> TER

En ce qui concerne les trains régionaux, la SNCF dit travailler avec chaque région pour établir ses plans de transport en s’adaptant à l’évolution de la fréquentation depuis l’entrée en vigueur des nouvelles mesures sanitaires.

Ainsi dans les Hauts-de-France, région entièrement concernée par ces restrictions, l’offre TER sera de 72% du plan de transport habituel et 83% des TERGV seront maintenus pour faciliter les déplacements professionnels.

Dans les autres régions, le plan de transport est inchangé, certaines régions ayant déjà mis en œuvre une offre adaptée (Normandie, Grand Est, Bourgogne-Franche-Comté)", précise la compagnie.

> Trains internationaux

L’offre de TGV internationaux est également adaptée de la façon suivante :

  • Eurostar: 1 aller-retour/jour Londres-Paris et 1 aller-retour/jour Londres-Lille-BruxellesAmsterdam - Thalys : 4 aller-retour/jour Paris-Bruxelles, dont 1 aller-retour Paris-Amsterdam et 1 aller-retour Paris-Dortmund
  • Suisse (Lyria): 6 aller-retour/jour
  • Allemagne (Alleo): 8 aller-retour/jour
  • Italie (SVI): 2 aller-retour/jour
  • Espagne (Elipsos): 2 aller-retour/jour

A noter que "le service Junior & Cie continue d’être assuré durant les week-ends pour les réservations déjà effectuées jusqu’au 18 mars, et n’est plus proposé à la réservation", explique encore la SNCF.

Gaëtane Meslin avec Paul Louis