BFM Business

Jean-Baptiste Djebbari constate une hausse "relativement modeste" du trafic SNCF ce vendredi

Pour le ministre délégué en charge des Transports, cette hausse constatée juste avant le début du confinement dans 16 départements est bien moins importante que celle observée lors du confinement précédent.

L'annonce d'un reconfinement en Ile-de-France à partir de ce vendredi minuit a forcément incité pas mal de franciliens à quitter la région pour se rendre en province, notamment en Bretagne ou dans la région de Bordeaux.

La SNCF a constaté un bond des réservations et les gares se sont vites remplies mais pour Jean-Baptiste Djebbari, le ministre délégué en charge des Transports interrogé ce vendredi par BFMTV, la situation n'a rien à voir avec les précédents confinements où un véritable exode des franciliens avait été constaté.

"C'est beaucoup moins fort que ce qu'on avait vécu le week-end avant le deuxième confinement. On a une sur-réservation de 20% à la SNCF et à peu près 20% de trafic en plus sur les routes. C'est très modeste par rapport à ce qu'on a pu connaître. On a eu des petites vagues de départs", commente le ministre.

Et d'ajouter: "on a beaucoup de trains complets vers les destinations comme la Bretagne mais ces trains sont habituellement complets (...) les sur-réservations de 20% sont relativement modestes par rapport à ce qu'on a pu connaître au moment de la deuxième vague".

Jean-Baptiste Djebbari précie par ailleurs que pour les personnes déjà parties et qui se demandent si elles pourront rentrer dans les prochains jours, "le bons sens prévaut", ces personnes pourront évidemment rentrer à leur domicile principal, pour travailler ou pour que les enfants retournent à l'école.

Olivier Chicheportiche Journaliste BFM Business