BFM Business

Coronavirus: comment les constructeurs organisent leur propre salon de l'automobile de Genève

Suite à l'annulation du salon automobile de Genève, les constructeurs ont revu très rapidement leur plan de communication pour cette semaine.

Suite à l'annulation du salon automobile de Genève, les constructeurs ont revu très rapidement leur plan de communication pour cette semaine. - Richard Juilliart / AFP

Le salon de Genève a été annulé ce vendredi en raison de l’épidémie de coronavirus. Mais les marques ont mis en place des solutions alternatives pour présenter leurs nouveautés, coûte que coûte.

Comme prévu, BMW tiendra sa conférence de presse du salon automobile de Genève ce mardi 3 mars à 8h15. Le constructeur bavarois ne présentera cependant pas son concept de berline électrique i4 depuis la Suisse, mais depuis son siège à Munich (Allemagne), avec une diffusion en direct sur internet. 

Comme le salon a été annulé ce vendredi par les autorités helvètes à cause de l'épidémie de coronavirus, BMW et les autres constructeurs tentent de se réorganiser pour ne pas faire totalement une croix sur l’exposition médiatique attendue cette semaine.

Des conférences de presse diffusées sur internet depuis les sièges des constructeurs

McLaren, Mercedes, Volkswagen ou encore Bentley tiendront également des conférences de presse en ligne aux horaires prévus initialement sur le salon. Dès l’annonce de l’annulation ce vendredi, les états-majors des constructeurs se sont réunis afin de trouver des solutions alternatives. Une chance pour de nombreuses marques face à cette annulation fût que les véhicules n’étaient pas forcément encore arrivés sur place. Les camions ont pu rapidement rebrousser chemin. 

Certains ont pour cette raison dû décaler leur conférence de presse au lendemain, mercredi 4 mars, le temps que les véhicules reviennent ou pour ne pas être noyé dans le flot des conférences de presse digitales. Un peu comme pour une première journée de salon où les nouveautés se superposent. 

La conférence d’Aston Martin devait initialement avoir lieu le mardi en fin de matinée sur le salon suisse. Elle aura finalement lieu mercredi dans la matinée, comme l'a très rapidement annoncé Andy Palmer, le directeur général d'Aston Martin, dans la foulée de l'annulation. 

D’autres constructeurs ont opté pour une approche en deux temps. "Nous avons lancé le plan B", nous explique-t-on chez DS. PSA tiendra ainsi une conférence téléphonique avec Carlos Tavares mardi, tandis que DS dévoile la DS9 ainsi que le concept-car Aero Sport Lounge sur deux jours, les 2 et 3 mars, dans un show-room parisien aux journalistes radio et télé. Les interviews seront maintenues par téléphone pour la presse écrite internationale.

Chez Renault, pas de conférence de presse en streaming, mais chaque nouveauté sera dévoilée d’ici demain aux horaires d’embargo prévues, pour tenir compte d'un certains nombres de presse papier. Facebook Live, présentation en direct des véhicules pour la presse étrangère en visio, les constructeurs explorent des solutions pour compenser au mieux l'annulation.

Une audience plus limitée

Occuper l’espace médiatique est crucial pour les marques à la fois pour les nouveaux modèles, le salon de Genève faisant partie de leur plan de communication produit. Rentabiliser un concept-car se fait en moyenne sur quelques salons, via l’image qu’ils véhiculent. Reste qu'avec un temps de réaction aussi court, les marques limitent les dégâts pour toucher les principaux médias. Il est en effet peu pensable de décaler le lancement commercial d'un véhicule car celui-ci ne peut être présenté sur un salon.

"Mais clairement c'est un plan B, cela ne remplace pas les salons, car nous ne touchons par exemple ici pas les blogueurs, qui passent sans forcément nous contacter pour une interview, poursuit-on chez DS. Et surtout, nous assurons des retombées presse, mais manque le public". 

Ce manque de contact dépend cependant de la notoriété de la marque. Bugatti devait présenter une nouveauté sur le salon de Genève. La marque a choisi de ne pas faire de conférence en livestream, sans annoncer d'autres évènements. La marque de voitures d'hyperluxe compte un volet de clients triés sur le volet et ne dépend pas autant de la communication pour assurer ses ventes.

L'élection de la voiture de l'année qui ouvre le salon de l'automobile s'est elle tenue ce lundi depuis Palexpo, le centre des expositions de Genève.

Pauline Ducamp