BFM Business

Comment Renault veut transformer votre garage en station-service

-

- - Renault Communication

En Suède, la marque au losange vient de lancer une plateforme en ligne permettant aux propriétaires de véhicules électriques d'aller recharger leurs batteries chez des particuliers référencés.

Rouler en véhicule électrique n'est pas sans contraintes. L’autonomie encore limitée des modèles commercialisés (150 kilomètres en moyenne) impose parfois aux automobilistes écolos d’adapter leurs trajets pour trouver une borne de rechargement sur leur chemin. Or toutes les villes ne sont pas encore équipées de ce type d'infrastructure. 

Pour pallier ce problème, la filiale suèdoise de Renault vient de lancer Elbnb, une plateforme en ligne qui recense les bornes publiques, celles qui sont cachées dans les parkings et autres lieux privés (centres commerciaux) mais aussi les prises électriques disponibles directement chez les habitants. 

En pratique, l’interface met en relation des personnes disposées à prêter ou à louer une prise électrique avec les automobilistes désirant recharger leur véhicule. Comme sur le célèbre site Airbnb, proposant la location d’appartements entre particuliers, les tarifs d’utilisation du service sont directement et librement fixés entre l’utilisateur et la personne mettant à disposition son branchement.

L'absence de borne, une entrave à l'achat pour les Suèdois

Selon Karin Karlsson, interrogée par l’AFP, "la Suède est le seul pays au monde à proposer ce service". Une aide qui n’est pas réservée aux seuls clients Renault. "Le service doit profiter à toutes les voitures électriques, quelle que soit leur marque" précise la porte-parole du constructeur.

D’après des données de l’organisation professionnelle des concessionnaires et importateurs automobiles, Bil Sweden, la part des voitures électriques dans les nouvelles immatriculations était de 2,5% en 2015. Ce qui place la Suède au troisième rang mondial, derrière les Pays-Bas (9,7%) et la Norvège (25%).

Selon un sondage commandé par le groupe Renault, 51% des Suédois considèrent que la question du rechargement est "la plus grande entrave à l’achat d’un véhicule électrique".

Antonin Moriscot Journaliste BFMTV