BFM Business

Pourquoi en Corse les voitures électriques vont rouler 100% écolo

"Conçu par la société Corsica Sole, ce "parasol solaire" va permettre d’alimenter en énergie propre les automobilistes soucieux de l'environnement."

Rallier la ville de Bastia à Ajaccio (ou l'inverse) avec un plein de carburant, c'est possible. Effectuer le même parcours au volant d'une voiture propre est en revanche plus compliqué. En raison de l'autonomie encore trop limitée qu'offre ce type de véhicules (150 kilomètres en moyenne) mais surtout à cause de l'absence de bornes de rechargement sur le bord des routes corses, comme expliqué dans l'émission Business Durable à retrouver tous les week-ends sur BFM Business. 

Pour contourner ce problème, et ainsi encourager la mobilité durable sur l'île, la société Corsica Sole, spécialisée dans l'énergie solaire, a créé Driveco. Une structure chargée de concevoir, installer et commercialiser auprès des particuliers, des professionnels mais aussi des collectivités territoriales des bornes de rechargement pour véhicules électriques. 

Recharger son véhicule grâce à l'énergie solaire 

Plutôt que de proposer le même type de bornes et de prestations que ses concurrents, la société a choisi de se distinguer en s'engageant à fournir à ses clients un courant électrique 100% vert issu de sources renouvelables.

De cet ambitieux cahier des charges, dont la partie design a été confiée au Peugeot Design Lab, est né le "parasol solaire". Une petite station-service capable d'accueillir simultanément jusqu'à sept véhicules électriques (vélos, autos, scooter), et de recharger en moins de vingt minutes n'importe quel modèle. 

-
- © Peugeot Design Lab
La version définitive de l'ombrière
La version définitive de l'ombrière © Pierre-Jean Beaux

Équiper la Corse d'une borne tous les 50 kilomètres

Composée de 88 panneaux photovoltaïques, cette station-service solaire est même capable de fonctionner non-stop, la nuit comme le jour, grâce aux batteries qui accumulent l'énergie produite par le soleil. En cas de surproduction, l'électricité produite par la toiture peut soit être transférée à d'autres stations situées à proximité, soit être réinjectée dans le réseau électrique local.

Lors de la mise en service de son deuxième parasol solaire, Driveco, qui a reçu 2,8 millions d'euros de la part de l'Union européenne, s'est engagé à implanter sur le territoire corse au moins une prise tous les 50 kilomètres.

L'installation d'une première vague de 70 stations est même déjà programmée. Un geste qui devrait ravir les automobilistes écoresponsables. D'autant que ceux-ci, dans un premier temps, n'auront pas à débourser un seul centime pour effectuer un plein. Ils devront simplement se rapprocher de la société qui leur fournira un badge d'accès au système. À terme, les possesseurs de véhicules propres devront souscrire un abonnement afin pouvoir faire le plein. 

>> Retrouvez sur BFM Business chaque week-end "Business Durable", le magazine des entreprises qui prennent soin de la planète.

Antonin Moriscot