BFM Business

Cette "voiture" pourrait battre le Rafale dans une course 

Conçue par des spécialistes britanniques de la Formule 1 et de l'aéronautique, cet engin va tenter de se propulser à plus de 1.600 km/h!

Jamais un tel monstre n'avait roulé sur terre. Baptisé Bloodhound SSC, cet engin serait actuellement le véhicule roulant le plus rapide jamais conçu. Une puissance équivalente à 180 Formule 1 et un objectif: atteindre les 1.000 miles par heure, soit précisément 1.609 km/h! A titre de comparaison, la vitesse maximale d'un Airbus A350 se situe aux alentours de 1.090 km/h. La Bloodhound le foudroierait sur place dans une course. Et le monstre se paierait même le luxe de griller le Rafale en vitesse de croisière. Car si le chasseur de Dassault peut faire des pointes à plus de 2.000 km/h, il vole en croisière aux alentours de 1.500 km/h (Mach 1,4). 

Mais l'objectif de l'équipe britannique qui a conçu le méga-bolide est avant tout de battre le record de vitesse atteint par un véhicule terrestre. Ce dernier est actuellement de 763 miles par heure soit 1.228 km/h. Ce qu'elle devrait faire aisément à en juger par ses caractéristiques. La Bloodhound dispose en effet de trois motorisations différentes: un propulseur Rolls-Royce utilisé sur les avions de chasse Eurofighter, un groupe de fusées hybrides et un moteur Jaguar V8. 

Inspirer les générations futures

Conçue par une équipe d'experts britanniques de la Formule 1 et de l'aéronautique, la Bloodhound SSC va être présentée au public ce vendredi 25 septembre. Elle sera ensuite testée dans les semaines qui viennent sur une piste en Angleterre. Ce ne sera qu'un rodage puisqu'elle ne devrait atteindre qu'un modeste 320 km/h. Elle s'envolera ensuite pour le désert sud-africain pour tenter d'atteindre les 800 miles par heure (1.287 km/h) et battre ainsi une première fois le record du monde de vitesse. Le véhicule sera ensuite rapatrié en Grande-Bretagne où les performances seront analysées (le véhicule est doté de 500 capteurs, soit le double d'une Formule 1) durant des mois. Elle s'attaquera seulement en 2017 à la barrière des 1.000 miles par heure. 

Le projet qui aurait coûté 10 millions de livres (13,6 millions d'euros) n'a pas vraiment pour vocation de préfigurer l'avenir de l'automobile comme ce fut le cas au XXème siècle avec ce type de records. "C'est un projet excitant sur lequel nous avons travaillé durant 8 ans, explique Mark Chapman, l'ingénieur en chef de Bloodhound. Nous voulons inspirer les futures générations pour qu'elle s'intéressent aux sciences, aux technologies, à l'ingénierie et aux mathématiques. L'objectif c'est qu'elles maîtrisent les enjeux de l'automobile et sachent à l'avenir interroger les fabricants automobiles et les institutions sur les émissions par exemple." Des générations futures déjà très stimulées avec l'affaire Volkswagen...

Frédéric Bianchi