BFM Business

Cette compagnie propose des vols illimités en jet à un tarif "abordable"

-

- - Surf Air

Surf Air, une start-up américaine de jets privés, se lance en Europe à partir du mois d'octobre. Elle proposera pour 2.500 euros par mois des vols illimités notamment au départ de Cannes en France.

Le monde de l'aérien fourmille d'idées depuis quelques mois. Entre les compagnies comme Virgin qui veulent relancer les vols supersoniques, celles qui veulent "uberiser" les jets privés ou encore celles qui tentent le low-cost dans le long courrier, voilà qu'arrive en Europe une start-up américaine qui veut proposer des vols en illimité sur des jets privés.

Créée en 2013 en Californie, Surf Air est la première compagnie à proposer un forfait sur des vols en jet privé. Pour 2.500 euros par mois, les abonnés au service de cette compagnie pourront voler autant de fois qu'ils veulent en Europe. Au lancement en octobre, Surf Air sera présente dans 4 aéroports (Londres, Zurich, Genève et Cannes pour la France) mais Paris et Dublin devraient rapidement suivre, assure la compagnie. Puis plus tard Amsterdam, Édimbourg, Berlin, Milan et Barcelone. 

Ce service vise principalement une clientèle d'entreprises mais aussi de particuliers aisés qui voyagent beaucoup. "Nous volons vers des terminaux privés et vous n'avez qu'à arriver 15 minutes avant le décollage, explique au site de CNBC Simon Talling-Smith, le responsable Europe de Surf Air. Vous êtes accueillis à l'aéroport par un concierge qui vous offre un café et vous conduit à l'avion". Les vols s'effectuent sur des jets de huit places.

-
- © -

La compagnie qui a levé 19 millions de dollars depuis son lancement compte 3.000 clients aux États-Unis et aurait doublé son chiffre d'affaires sur l'année en cours. Et si son modèle est innovant, elle aura peut-être du mal à s'imposer en Europe. Si la somme de 2.500 euros peut paraître attractive, cela représente tout de même 30.000 euros par an. Or, sur des destinations continentales, il faut énormément voler pour le rentabiliser.

De plus, la concurrence sur la clientèle d'affaires y est en effet féroce entre les nouvelles compagnies de jets privés "low-cost" et les compagnies comme EasyJet ou Ryanair qui développent elles aussi des services à destination de cette clientèle. La compagnie irlandaise s'apprête même à lancer un service de location d'avion à l'heure pour clients fortunés.

Mais la start-up américaine semble pourtant assez confiante en la réussite de son modèle. "Nous avons reçu des marques d'intérêt de la part de centaines de gens déjà, explique Simon Talling-Smith. L'intérêt de Surf Air c'est la flexibilité. Chaque fois que vous faites un changement sur une compagnie aérienne vous payez un supplément. Avec Surf Air vous achetez un billet flexible. Vous pouvez réserver votre siège jusqu'à 30 minutes avant de voler et le changer autant que vous le souhaitez."

Frédéric Bianchi